Vous lisez actuellement
Venez dormir chez nous !
Sombre Clair

Venez dormir chez nous !

Julie Simon

Attendues avec impatience et fébrilité, ces vacances d’été vont avoir une saveur particulière. Hôtels et chambres d’hôtes n’attendent que nous pour lancer la saison estivale. 

Le feu vert a été donné depuis quelques semaines maintenant. À notre grand soulagement, il va être possible de « bouger » cet été et de s’offrir une parenthèse de détente après des mois compliqués.

58% des personnes interrogées envisagent de partir cet été, trois points de plus qu’en 2018
(Étude BVA, du 2 au 4 juin 2020).

Cependant, si la majorité des Français déclare envisager de partir, les réservations restent pour l’instant en deçà des attentes, marquées par la crainte d’une possible dégradation de la situation sanitaire, même localement. Les vacanciers recentrent également leur choix de destination sur l’hexagone : seuls 8 % des Français prévoient de se déplacer à l’étranger. Une aubaine pour les professionnels du tourisme qui redoublent d’énergie et d’imagination pour mettre en avant les plus belles régions de France. 

Le choix crucial de l’hébergement

Étonnamment, les hébergements collectifs sont privilégiés par les Français : ils sont 4 sur 10 à prévoir de se rendre dans un camping, un hôtel ou encore un club de vacances. Ces types d’hébergements offrent notamment des formules avec activités pour les enfants et des services de restauration. Des avantages loin d’être anodins après plus de deux mois de confinement en famille.

Dans la même proportion, beaucoup vont choisir de loger chez des proches. Cette solution est choisie pour son côté économique, mais aussi pour permettre les retrouvailles tant attendues. La location de logements entre particuliers, qui répond pourtant aux consignes de distanciation, est pour le moment boudée par les futurs vacanciers. Ils ne sont que 20 % à l’imaginer pour cet été. 

Reopen Europa doit permettre aux touristes de se rendre dans les pays d’Europe en toute sérénité.

Pour voyager en toute sérénité
Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la multitude d’informations reçues quotidiennement. Afin de répondre aux questions des voyageurs, la Commission Européenne lance un site et une application dédiés aux touristes : « Reopen Europa ». Pouvons-nous nous rendre dans ce pays ? Une quarantaine est-elle imposée ? Quelles infrastructures peuvent accueillir du public ? Les hôtels, les restaurants, les musées, les lieux culturels seront-ils ouverts ? Disponible en 24 langues, ce service a pour objectifs de répondre à toutes les interrogations et de regrouper les bonnes pratiques afin de permettre de se déplacer au sein de l’UE en toute sérénité. Ces supports seront mis à jour régulièrement, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays.

Les chambres d’hôtes : un hébergement plébiscité par les touristes

La fin de l’année 2019 marquait un bilan plus que positif pour le marché des chambres d’hôtes. Il était alors en « plein essor ». La crise sanitaire n’a cependant pas épargné ces acteurs du tourisme, frappés de plein fouet, comme les hôteliers, gestionnaires de campings, par la longue période de fermeture administrative.Avec la levée des restrictions et la mise en place des protocoles sanitaires, les propriétaires de chambres d’hôtes ré-ouvrent leur carnet de réservation et attendent avec impatience les premiers visiteurs. Eux aussi sont ravis de retrouver leur hébergement favori. Pour des courts séjours, des vacances ou des déplacements professionnels, les chambres d’hôtes sont plébiscitées par de plus en plus de personnes.

Un site pour « sauver son hôtel »

Cette initiative est portée par des acteurs indépendants et engagés de l’industrie hôtelière et baptisée : sauvetonhotel.com. Elle fédère aujourd’hui 130 hôtels qui proposent des offres engagées, accessibles sur l’ensemble du territoire français et sans intermédiaire. Cette nouvelle plateforme permet donc l’accès à des établissements à la mer, en pleine campagne, au cœur de la ville ou à la montagne. Des prestations inédites, au meilleur prix, pour inciter encore davantage les touristes à séjourner en France.

À la recherche de plus d’authenticité

« Bed and Breakfast » dans les pays anglophones, « Fremdenzimmer » chez les germanophones, les chambres d’hôtes s’inscrivaient initialement dans une forme de tourisme rural, en complément d’une activité agricole. Durant ces 15 dernières années, ce mode d’hébergement s’est nettement développé, avec une offre large et diversifiée.

Le concept répond aux aspirations sociétales du moment : de l’authenticité et du partage.

Pourquoi un tel succès ? Cette façon de voyager répond aux nouvelles envies sociétales basées sur davantage d’authenticité et de partage. Loger en chambre d’hôtes c’est loger « chez l’habitant », et pouvoir profiter de la connaissance du territoire et du terroir de notre hôte. Une promesse d’échanges, de découvertes qui séduit de plus en plus.

Une offre très diversifiée

L’option chambres d’hôtes plaît également parce qu’elle n’est pas linéaire ; elle présente au contraire tout un panel de possibilités. En matière de prix, tout d’abord, on trouve des offres accessibles à tous les budgets. Au niveau du style également, tout est possible. Du classique, du très moderne, de l’insolite : il y en a pour tous les goûts ! Vous pouvez ainsi loger dans des bâtisses chargées d’histoire, dans des hébergements originaux au milieu de la campagne comme des yourtes, des tipis, des roulottes ou encore passer une ou plusieurs nuits à la cime des arbres. Dans notre région, de nombreux vignerons ont aménagé une partie de leur maison pour recevoir les visiteurs ; ils y proposent également des visites de caves ou de l’exploitation. Une offre d’œnotourisme qui plaît beaucoup. Si ces chambres étaient surtout disponibles en milieu rural il y a quelques années, on en trouve désormais en pleine ville, pour un tourisme urbain toujours à la recherche d’authenticité.

Les chambres d’hôtes permettent de développer une offre globale d’œnotourisme.

« L’expérientiel » au cœur du  développement touristique

Découvrir une région, un territoire, ce n’est plus seulement visiter les sites clés, mais bien vivre une « expérience ». Cueillir sa grappe de raisin, préparer son pain, participer à une chasse au trésor, … les Offices de Tourisme débordent d’imagination pour proposer des animations participatives. Résider dans une chambre d’hôtes, plutôt que dans un hébergement classique permet cette notion d’expérientiel, cette sensation de vivre des moments uniques, d’être en immersion dans la vie locale, d’établir un lien social fort.

Chambres d’hôtes et gîtes
Si ces deux types d’hébergement répondent à une recherche d’authenticité et de partage, ce sont bien deux façons différentes de recevoir. La chambre d’hôtes est, comme son nom l’indique, une chambre (ou plusieurs) aménagée chez l’habitant. Le gîte est une maison ou un logement indépendant comportant une ou plusieurs chambres, une cuisine, un salon et des sanitaires.

Un secteur en pleine mutation

Essor de l’offre des chambres d’hôtes, développement des intermédiaires de réservation, évolution des comportements : le secteur a connu – et connaît toujours – de profondes mutations. Les propositions se sont développées, avec une montée en gamme constatée pour séduire de plus en plus de visiteurs. Ces derniers sont notamment à la recherche d’hébergements à l’identité bien marquée : œnotourisme, écologique, insolite, urbain, … La qualité de l’accueil, l’offre de services complémentaires (table d’hôtes, vente de produits du terroir, visite du vignoble…) sont très importants pour se démarquer de la concurrence.

La table d’hôtes est une des meilleures façons de découvrir les spécialités culinaires de la région.

Mais le changement le plus impactant pour les propriétaires reste l’apparition des intermédiaires. Les plateformes de mise en relation entre particuliers pour la location de logements, comme Homelidays et surtout Airbnb, ont particulièrement influencé le marché. Il en est de même pour les centrales de réservation, qu’elles soient ciblées (Gîtes de France par exemple) ou plus généralistes (comme Booking, Expedia, Trivago…). Si ces intermédiaires permettent une meilleure visibilité et donc un taux de remplissage plus important, les propriétaires doivent verser des commissions. Des charges non négligeables dans le budget. Certains refusent ainsi de s’inscrire sur ces centrales, préférant rester totalement indépendants dans la gestion de leur hébergement.

Des hébergements « éco-friendly »

Les hébergements à faible empreinte environnementale ont la cote. Tant pour le côté sain du lieu que pour l’immersion totale en pleine nature et la découverte d’un mode de vie différent, ils attirent de nombreux touristes. 

Des hébergements respectueux de l’environnement pour réduire son impact sur notre planète.

Cependant, pour faire une telle proposition, plusieurs investissements sont nécessaires. Les matériaux utilisés pour la construction ou la rénovation de la ou des chambres doivent être naturels et/ou recyclés, tout comme ceux choisis pour l’isolation. 

La gestion de l’énergie doit être pensée de façon raisonnée que ce soit pour l’eau, le chauffage, l’éclairage. Le recyclage des déchets figure également sur le cahier des charges. Et enfin, pour être totalement cohérent, il est important de poursuivre cette logique écologique dans le choix des produits mis à disposition des clients. Ainsi, on privilégiera du linge de lit en matière naturelle, ainsi que des produits d’entretien et cosmétiques respectueux de l’environnement. 

Vous tenez à être hébergés dans un lieu « éco-friendly » ? Fiez-vous aux différents labels : Clef Verte, Écogîte (label décerné par le réseau Gîtes de France), Gîte Panda (label géré conjointement par Gîtes de France et le WWF, axé sur la protection et la découverte de la faune) ou encore l’Écolabel Européen, certification touristique à l’échelle européenne.

Les chambres d’hôtes, version 2020

Si la qualité de l’accueil est toujours l’un des points clés du succès des chambres d’hôtes, les clients deviennent de plus en plus exigeants. L’offre se densifiant, il est parfois nécessaire, pour se démarquer de ses concurrents, d’orienter les prestations pour répondre aux grandes tendances du moment.

Proposer un lieu 100 % déconnecté pour les grands addicts que nous sommes.

Tout d’abord, même si l’envie de côtoyer la nature, d’oublier son quotidien, de faire une pause sont très présentes dans les motivations des visiteurs, 7 Français sur 10 déclarent que la qualité du réseau Internet est un critère important lorsqu’ils choisissent leur lieu de vacances (sondage Harris Interactive pour Cisco – 2018). Pour conserver une forte attractivité auprès des touristes, il est nécessaire d’offrir un accès Internet performant. Sauf si vous optez pour une proposition extrême, mais qui attire : la déconnexion totale. Un hébergement pour se mettre au vert et une coupure totale avec notre addiction à notre téléphone portable. Un parti pris qui fait de plus en plus d’adeptes.

Voir aussi

(Re)découvrir notre région 

Les propriétaires des chambres d’hôtes accueillent tous les visiteurs : les touristes ayant fait un long chemin pour venir jusqu’à nous, comme ceux qui sont tout proches et veulent s’offrir une petite pause à proximité.

Les pieds dans l’eau

Le Mas Champenois – Châlons-en-Champagne – www.lemaschampenois.fr

C’est dans une demeure pleine de charme que Brigitte KAPELL vous accueille, à quelques minutes du centre-ville de Châlons-en-Champagne, dans un quartier calme. La maison dispose d’un jardin paysager, arboré de plus de 1 000 m2, d’un pool house et d’une belle piscine extérieure chauffée. Quatre hébergements sont disponibles aux 1er et 2ème étages de la maison principale, un cinquième est quant à lui totalement indépendant et situé au bord de la piscine, en rez-de-jardin. Tout est prévu ici pour se détendre au maximum ! Le petit-déjeuner, composé de produits frais maison, est servi chaque matin dans le salon commun avec vue sur le jardin et la piscine, ou, quand le temps le permet, directement sur la terrasse.

Immersion en pleine nature

Le Rondin Nature – Nuisement-sur-Coole – www.le-rondin-nature.com

C’est ici un hébergement très bucolique qui est proposé aux visiteurs, au cœur de la plaine champenoise, dans un village de la vallée de la Coole. Un havre de paix au milieu des fleurs et des arbres, où vous serez accueillis par Patrick et Régine. Ils proposent deux chambres d’hôtes très confortables, mais également un gîte assez étonnant. Ce n’est pas une bâtisse comme les autres : il s’agit d’une fuste, une construction faite de troncs d’arbres empilés et entrecroisés en angles. Construite chez le fustier, elle est ensuite démontée, transportée puis remontée. De quoi profiter d’un dépaysement total le temps du séjour.

Dormir au fil de l’eau

« D’Argile et d’eau » – Châlons-en-Champagne – www.peniche-week-end.com

Francis Dumelié vous accueille sur sa péniche, baptisée « d’argile et d’eau ». Construite en 1914, elle mesure 39 m de long, sur 5,05 m de large. Exploitée par trois générations de mariniers, elle a parcouru toute l’Europe. Transformée en chambre d’hôtes en 2006, elle a jeté l’ancre à Châlons-en-Champagne, près du Grand Jard en 2018 et accueille les visiteurs curieux de dormir sur l’eau. Une expérience incroyable pour cet hébergement inédit : on profite du calme, du rythme tranquille de l’eau sans vague ni roulis. La grande terrasse permet de profiter d’un cadre naturel unique. Autre curiosité : la péniche dispose d’un toit végétalisé, qui assure une très bonne isolation contre la chaleur du soleil.

Au pied des coteaux champenois

Clos La Chapelle – Mareuil-sur-Ay – www.clos-la-chapelle.com

Pour une immersion au cœur des coteaux champenois, direction cette maison d’hôtes nichée au cœur du village de Mareuil-sur-Ay, tout proche d’Épernay. C’est une bâtisse des années 1970 qui a été réaménagée, offrant un parfait équilibre entre tradition et modernité. Vous y découvrirez une ambiance lumineuse, douce, pour un séjour empli de calme et de sérénité. Le parc d’un hectare sur lequel est construite la maison offre un joli cadre nature, pour une coupure totale dans le quotidien. Cinq chambres sont disponibles, deux doubles et trois doubles / twin. Marie propose également différentes formules de restauration, avec des plats préparés à partir de produits locaux, frais et de saison, afin de faire découvrir le terroir et de partager son goût pour la cuisine française.

Une Maison d’Hôtes de Charme

Villa Élizabeth – Ay-Champagne – www.villa-elizabeth.com

Cette maison est magnifique : il s’agit d’un manoir Art Nouveau rénové totalement. Élizabeth Vollereaux y a aménagé une table d’hôtes et cinq chambres d’hôtes.  Ces dernières portent les prénoms des femmes de sa famille, ascendante et descendante. Alliant charme des matériaux anciens, l’élégance des meubles d’époque et le confort moderne, cette bâtisse vous plonge dans un autre univers le temps de votre séjour. 

Du côté de la table d’hôtes, les visiteurs goûteront à la cuisine de Champagne, celle des vignerons ou plutôt, comme le précise Élizabeth Vollereaux : « la cuisine des femmes de vignerons, épouses, mères et filles. C’est celle que pratiquaient mes grand-mères, simplement et traditionnellement avec les produits du cru, les légumes du potager, les fruits du verger ». Une cuisine authentique et savoureuse à déguster à la lueur des photophores sur la terrasse du jardin, ou dans la salle à manger au coin du feu si nécessaire.

À la découverte de la Champagne

Les Lavandières – Rosnay – www.leslavandieresderosnay.com

Cette charmante maison d’hôtes se niche dans le petit village de Rosnay. Cinq chambres pour accueillir les visiteurs, curieux de découvrir notre territoire et notre terroir. Et Nathalie et David prennent à cœur leur rôle d’ambassadeurs : « Nous proposons des visites chez les vignerons, indiquons les sites à ne pas manquer dans les environs. C’est ce qui nous plaît dans ce métier : les échanges, le contact avec les gens, le partage. C’est très prenant, mais c’est aussi très enrichissant. Nous recevons des personnes de tous les horizons, avec une majorité de Belges. Depuis 12 ans, nous avons réussi à fidéliser une clientèle, certains reviennent d’une année sur l’autre ». Une adresse à noter pour un hébergement au cœur de la Champagne, tout proche de Reims.

Découvrir l’offre hôtelière de la région

Dormir au calme, dans une chambre de l’Hôtel du Pot d’Étain à Châlons-en-Champagne.

Qui a dit qu’il fallait partir à des centaines, des milliers de kilomètres pour s’offrir une parenthèse dans son quotidien ? Et quel meilleur moyen, pour un dépaysement total, que de prévoir un séjour dans un des magnifiques hôtels de notre territoire. Châteaux, domaines, hôtels de centre-ville ou en pleine campagne : l’offre est large, diversifiée pour répondre à toutes les envies. Des hôtels traditionnels, des nouveaux établissements, juste pour y dormir ou pour profiter de différentes prestations, comme des spas ou des piscines chauffées, s’offrir une chambre pour une ou plusieurs nuits, c’est goûter au luxe d’être chouchouté par un personnel aux petits soins pour ses clients. En plein centre de Châlons-en-Champagne par exemple, à quelques mètres des jardins des Jards, vous pouvez dormir dans un hôtel 2 étoiles plein de charme. L’Hôtel du Pot d’Étain vous accueille pour un séjour en amoureux ou en famille, place de la République, dans un lieu historique situé à proximité des restaurants et des boutiques. Autre adresse prisée de la « Venise Pétillante », l’Hôtel d’Angleterre se dresse quant à lui à deux pas de l’église Notre-Dame-en-Vaux. Ambiance élégante et délicate, dans la lignée de la tradition de l’hôtellerie française, pour un séjour dans un lieu où l’art de vivre est omniprésent. 

L’Hôtel d’Angleterre et son restaurant étoilé.

Au cœur du vignoble

S’offrir un moment privilégié au Château de Sacy.

Direction le Château de Sacy, pour un séjour inoubliable. Entourée de vignes, à quelques minutes de Reims, cette maison champenoise met à l’honneur l’histoire des Femmes et du champagne au travers des noms de ses chambres : Nuit de Miel, Madame de Pompadour, Valse pétillante ou encore Marie Antoinette. Des ambiances uniques qui invitent à la détente.

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut