Vous lisez actuellement
Quatre étoiles pour Mutigny
Sombre Clair

Quatre étoiles pour Mutigny

Fabienne Huet

Bernard Beaulieu maire honoraire de Mutigny, est allé au bout de son rêve. Un hôtel de luxe 4 étoiles avec spa, restaurant et vinothèque, va voir le jour début 2022. 

L’Ambassadeur, Bernard Beaulieu et Suzanne Kraus Winkler.

Ils n’étaient pas légion, il y a 20 ans, à croire à la faisabilité du projet de Bernard Beaulieu pour développer l’économie champenoise. Amener un complexe hôtelier de luxe pour faire venir et surtout rester les touristes à Mutigny, ce rêve a hanté ses jours et ses nuits. Sa ténacité a payé, soutenue par le maire d’Aÿ et président de la CCGVM Dominique Lévêque et de Pierre Cheval. Sur 6 000 m2, 101 chambres dont 6 suites, un restaurant bistronomique de 200 couverts, un spa et une piscine extérieure, des salles de séminaire et un bar avec vinothèque de 3 500 références de champagne, ce complexe hôtelier Mutigny Resort Hôtel vient étoffer l’offre sur le territoire. Il devrait accueillir une clientèle internationale, au cœur de la zone d’appellation champagne inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

70 emplois non délocalisables

Le design est de l’agence Jouin Manku, architecte des restaurants Alain Ducasse, de boutiques Van Cleef & Arpels, et du futur terminal 2F de Paris-Charles de Gaulle. L’hôtel sera exploité par le groupe autrichien Loisium Wine & Spa Hôtels. 70 emplois non délocalisables, équivalents temps plein, vont être créés, avec des dizaines d’emplois saisonniers et 3 500 h d’insertion. 

L’investissement est de 25 M€, soutenu par la Banque des Territoires (BDT) et pour 12,8 M€ par le co-promoteur Artestate et la société autrichienne Merimee. Actionnaires aux côté de la BDT de la société Mutigny Resort Hôtel qui sera propriétaire du Complexe hôtelier. Suzanne Kraus Winkler, dirigeante de Merimee Holding GmbH et à l’origine de la création de Loisium Wine Wine & Spa, s’est dite « fière de participer au développement et au financement d’un hôtel Loisium en Champagne. »

Voir aussi

Devant les fondations, la première « pierre » – un tronçon d’arbre réceptacle d’une cuvée d’exception – a fait se déplacer un aréopage d’élus pour sceller au marteau le coffret de bois brut, de Jean Rottner président de la Région Grand Est, à l’ambassadeur d’Autriche. Rendez-vous dans deux ans.

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut