Vous lisez actuellement
Léo Lagrange, parc nature
Sombre Clair

Léo Lagrange, parc nature

Le parc Léo Lagrange, une des plus grandes aires de jeux de la ville, renaît avec des maisonnettes et installations en bois accessibles à tous les enfants.

C’est un des plus grands et l’un des parcs les plus fréquentés de la ville de Reims. Conçu en 1978 par le paysagiste Jacques Sgard, il s’articule autour d’un plan d’eau qui se termine dans sa partie Est par une zone humide, traitée de façon semi-naturelle, réalisée en 1995. L’aire de jeu qui date de 2008, avait bien besoin d’une rénovation d’envergure. « Il a été entièrement repensé » s’enthousiasme Laure Miller, adjointe au maire chargée de l’écologie, de la nature en ville et des aménagements publics. « La grande nouveauté, ce sont les jeux accessibles aux enfants aux handicaps multiples, et une balançoire adaptée avec des sièges protecteurs pour les plus petits de 1 à 8 ans ». À l’automne dernier, des ponts accessibles aux personnes à mobilité réduite, (PMR), tout comme un trampoline de 6 m de long ont été installés. « Ainsi, les enfants peuvent se mélanger, jouer ensemble ». 

La maisonnette aménagée.

Avec un sol amortissant, une ambiance nature, cet espace se prête autant au jeu qu’au repos. Cette année, une maisonnette en bois aménagée, deux kiosques de repos avec tables et bancs à leur portée, et des panneaux ludiques et sonores pour les déficiences motrices ou visuelles légères sont prévus ainsi que des jeux de ressorts et une marelle en sol coulé.

Écologique

Laure Miller. © A. Dumoutier-Ville de Reims.

L’élue souligne le côté écologique de la démarche, « le choix de jeux en bois d’origine européenne dans un esprit village ». Le chantier de rénovation de l’aire de jeu totalise 365 100 € TTC et s’achèvera en avril-mai.

Voir aussi

Par ailleurs, au milieu du plan d’eau du parc Léo Lagrange totalisant 8 000 m2, la direction des espaces verts va implanter une île végétalisée de 8 m2 pour créer une nouvelle niche écologique, favorable au développement et à la diversification de la faune et de la flore du parc, au printemps prochain. C’est un secteur très fréquenté par les usagers. À une profondeur d’1,6 m, sera fixé un radeau flottant, en matériau imputrescible, recyclé et recyclable. Phragmites, massettes, joncs, iris des marais pourront s’y développer. Cette future zone humide flottante présente plusieurs intérêts. Esthétique, elle est une zone de nidification pour les canards, constitue un refuge pour les poissons, également favorable à leur reproduction et développera une activité biologique intense au niveau des racines des plantes.

What's Your Reaction?
Top !
4
Wahou
0
J'aime
1
Hmm
1
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut