Vous lisez actuellement
Renouveau du Jard
Sombre Clair

Renouveau du Jard

L’Esplanade Charles de Gaulle va changer de physionomie dans les 5 ans à venir. Exit les voitures, le parking va être enfoui, le Jard redevenir un jardin public. Une Résidence et deux hôtels vont éclore.

Les brise-vue végétaux créent de l’intimité. © Sigla Neuf.

Les études techniques ont démarré fin mars et se sont achevées en avril, pour réaliser le parking souterrain de 360 places sous l’Esplanade Charles de Gaulle. Voté en décembre dernier par le conseil municipal, ce projet destiné à libérer de la surface prend forme. « En un an et demi, ce sera construit » confie le maire d’Epernay, Franck Leroy. Le chantier, colossal, démarrera au printemps 2022 pour une livraison fin 2023. Débarrassé des véhicules et des pavés auto-bloquants, le Jard va être rendu à la nature. « Jusque dans les années quatre-vingt, le Jard était un jardin public » retrace le maire. « L’idée, c’est de renouer avec cette idée, pour un jardin plus contemporain, un parc avec des espaces de détente, de jeu, pour les familles d’Epernay et les visiteurs ». Un concours sera lancé pour son aménagement. « Les études techniques, diagnostics hydrogéologiques, archéologiques, vont déterminer le type de construction choisi, et donc le prix d’objectif qui peut être de 11, 15 millions, selon la nécessité d’aller à une certaine profondeur ou pas, avec un cuvelage ou pas ». Le parking pourrait être hélicoïdal  : descendant autour d’un axe central avec des places sur les côtés.

Connectés à la nature

Franck Leroy maire d’Epernay. © Ville d’Epernay.

À gauche de la sous-préfecture en venant de la rue Eugène Mercier, un 2e hôtel va être édifié en plus du Tribunal. Cinq groupes hôteliers, régionaux et nationaux ont remis leurs propositions le 5 mars. La ville vendra l’espace foncier à l’investisseur choisi sur des critères esthétiques, de positionnement économique et d’aménagement du site. À droite de la sous-préfecture, dans la poche du Jard, une Résidence de standing va prendre forme, sur une parcelle de 2500 m2. Le promoteur lillois Sigla Neuf a lancé en mars la commercialisation des 50 logements, répartis sur 3 bâtiments du T2 au T5 avec 99 places de stationnement en sous-sol. « Le bâtiment labellisé Bepos Effinergie 2017 produit l’énergie qu’il consomme, avec des panneaux photovoltaïque et héliopac sur les toits. La végétalisation paysagère en Îlot et en façade apporte de l’intimité et les fils de plantes grimpantes sur les balcons et loggias servent de brise-vue »  assure Laetitia Maffoni, responsable du programme. Plusieurs lots sont réservés de même que la cellule commerciale en rdc, livraison en 2023. « L’historique promenade du Jard, plantée de marronniers en 1749, va ressusciter en un beau jardin d’agrément. »

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut