Vous lisez actuellement
Maison Kikel : 18 ans au service des clients
Sombre Clair

Maison Kikel : 18 ans au service des clients

Avec trois établissements situés dans le quartier de la rue de Cernay à Reims, Stéphane Kikel et son épouse Peggy proposent depuis 2003 une cuisine généreuse et de saison. Entre le Cul de Poule, Cul Sec ou les Cocottes du Cul de Poule, impossible de ne pas trouver son bonheur ! 

Pour Stéphane Kikel et son équipe – dont deux sommeliers – le rush n’a pas eu lieu le 19 mai mais le 9 juin. « J’ai voulu accueillir mes clients dans les meilleures conditions possibles et attendre les nouvelles mesures. » Satisfaire le client, c’est le leitmotiv des époux Kikel depuis 18 ans maintenant. Après avoir commencé à travailler en apprentissage à 14 ans puis dans différents établissements, ils ouvrent en 2003 le Cul de Poule au 46 boulevard Carteret. 

Depuis, il y a eu les Cocottes du Cul de Poule en 2008 et le bar à vins Cul Sec en 2019. Pendant les derniers mois, la pause forcée a permis de nourrir une vraie réflexion. « Ce moment suspendu nous a permis de lever la tête, de nous poser de vraies questions sur l’avenir. Aujourd’hui, nous sommes prêts pour les 15 ans à venir. » Bien évidemment, pendant ces mois de fermeture, la livraison a très bien fonctionné, permettant de maintenir le lien avec une clientèle fidèle et de faire travailler les salariés. 

À l’heure de la réouverture et après 3 mois de travaux au Cul de Poule, toute l’équipe est prête pour un été de folie. Et avec une capacité de 130 couverts, la saison s’annonce intense ! Les projets de Stéphane ne s’arrêtent pas là. En juillet, des travaux auront lieu aux Cocottes au niveau du laboratoire et de la cuisine avec pour objectif de développer le service traiteur à domicile. « Nous ciblons une clientèle de particuliers avec au maximum 30 personnes. » Anniversaire, soirée entre amis, l’offre sera sur mesure et vous aurez même la possibilité d’opter pour un chef à domicile. Enfin dès septembre, 100 % des produits utilisés seront sourcés à moins de 70 kilomètres. Une manière aussi de faire fonctionner notre économie locale et de privilégier la qualité 

« C’est vraiment notre objectif pour les années à venir. Être toujours plus à l’écoute du client et privilégier la quantité à la qualité. C’est aussi la raison pour laquelle nous n’ouvrirons pas d’autres établissements pour le moment ! »

Voir aussi

Aujourd’hui, la Maison Kikel a un bel avenir devant elle avec notamment un fils pâtissier prêt à entrer dans le groupe. Une fois encore une histoire de famille, de partage : « Nous avons toujours élaboré une cuisine généreuse, de partage dont certains plats comme le Gang des Cocottes à partager à plusieurs. C’est comme cela que nous continuerons de travailler dans les années à venir. »

Au Cul de Poule

Les Cocottes du Cul de Poule

Le Cul Sec

Retrouvez nous sur Facebook et Instagram

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut