Vous lisez actuellement
Fragonard atteint 7 686 000 €
Sombre Clair

Fragonard atteint 7 686 000 €

Le chef d’œuvre retrouvé par Maître Antoine Petit, « Un Philosophe lisant », s’est envolé aux enchères samedi 26 juin à Epernay pour 7 686 000 €, frais compris, après une âpre bataille entre 7 enchérisseurs. C’est la 3e plus haute adjudication mondiale pour un tableau de Fragonard !

Allait-il partir dans un Musée, ou dans une collection privée ? Finalement, après d’intenses enchères, menées par téléphone, « Un philosophe lisant » a quintuplé son estimation basse pour partir à 6.300.000 euros prix marteau, soit 7 686 000 € avec les frais. C’est Maître Petit qui a eu le plaisir de mener et d’adjuger les enchères samedi dans son hôtel des ventes à Epernay, de cette œuvre qu’il a lui-même reconnue chez un particulier qui ignorait son existence. Authentifié par Stéphane Pinta, expert en peinture ancienne au cabinet Turquin, ce chef d’œuvre disparu depuis plus de 200 ans a été remporté par un collectionneur français.

Une enchère folle sous le marteau de Maître Petit. © Artcento.

« Parmi les 7 enchérisseurs français et étrangers les plus déterminés à acquérir la toile se trouvaient deux collectionneurs particuliers, un Français qui a acquis le tableau et un Américain, mais aussi une galerie londonienne spécialisée en art contempÒorain : l’intérêt pour les tableaux anciens dépasse aujourd’hui largement la sphère des initiés » s’est enthousiasmé l’expert Éric Turquin.

Le chef d’œuvre est parti chez un collectionneur privé. © Christian Baraja.

Au sommet de son art

« Les plus grands collectionneurs internationaux se sont mobilisés pour cette vente » s’est réjoui Maître Petit, qui a fêté samedi ses 40 ans de marteau de façon royale. « Avec les experts du Cabinet Turquin, nous avons déployé un important dispositif de communication qui a permis à tous les acheteurs potentiels de bénéficier d’une documentation complète et détaillée leur permettant d’appréhender toutes les qualités de l’œuvre ». Le Sparnacien peut être satisfait, « cette mise en valeur nous a permis d’obtenir, ici, à Epernay, la troisième plus haute adjudication mondiale pour un tableau de Fragonard ».

Voir aussi

L’hôtel des ventes d’Epernay plein à craquer. © Artcento.

Exhumé de l’oubli par le commissaire-priseur Antoine Petit, à l’occasion d’un simple inventaire de succession dans la Marne, grâce à son œil averti, « Un philosophe lisant » aborde un thème cher au cœur du peintre du XVIIIe siècle dans sa période la plus virtuose : la lecture. Loin des sujets féminins et libertins attendus à la fin du XVIIIe et qui ont fait sa renommée, Fragonard, arrivé au sommet de son art, réalise ainsi pas moins de neuf portraits d’hommes mûrs, auxquels vient s’ajouter cette représentation de « Philosophe lisant ». Pour pouvoir admirer une autre version avec variantes de ce sujet, il faudra se rendre à la Kunsthalle de Hambourg.

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut