Vous lisez actuellement
War on screen
Sombre Clair

War on screen

War on screen, 20 000 entrées en 2019, est le seul festival de cinéma qui offre une réflexion sur le conflit et ses conséquences, avec une programmation internationale qui cette année plus que jamais fait écho au fracas du monde.

L’affiche, réalisée par l’agence Kibling, invitation pour les nouvelles générations à s’emparer de l’avenir.

Le 9e festival WOS a lieu du 28 septembre au 3 octobre à La Comète, scène nationale à Châlons. « En cette année marquée par une pandémie planétaire, des événements climatiques extrêmes et les prolongements de conflits multiples, le cinéma reflète plus que jamais l’incandescence de ce monde, le reliant à celui d’hier, anticipant celui de demain » note Philippe Bachman, Délégué général et artistique dans son édito.

« Nouveauté cette année, la toute nouvelle catégorie « Perspectives » et sa sous-catégorie « Mémoires partagées » font leur apparition. Elles viennent renforcer les liens du festival à l’actualité cinématographique et accroissent la diversité des films programmés. Ces derniers feront, entre-autres, l’objet d’avant-premières et de rencontres avec les réalisateurs » indique Claire Rossi, responsable de la communication.

Faites des films

« Onada » dans la nouvelle catégorie
« Perspectives ».

Chaque année, WOS offre des longs et court-métrages du monde entier, événements, ateliers, séances spéciales, avant-premières, une programmation jeune public dès l’âge de 5 ans, des tables-rondes, masterclasses et expositions. Une 40e de films de 2020 et 2021 sont proposés cette année. « Prenant appui sur le centenaire de la désignation du soldat inconnu américain, la sélection présente le destin de victimes inconnues, comme autant de lieux de mémoire collective, enjeu de destruction ou de sauvegarde par les belligérants ». La programmation jeune public, avec des ateliers et des éléments ludiques dont 2 ciné-piscines et un parcours déambulatoire en ville pour découvrir des projections cachées et des séances à Mourmelon et Suippes complètent l’offre. La Fabrique, programme de soutien à la jeune création, se dote d’un nouveau partenaire européen, l’Ecam/Madrid et accueille ses 8 binômes lauréats. Le musicien de jazz Michel Portal, compositeur de nombreuses musiques de films, est l’invité d’honneur. Il a reçu trois Césars pour la meilleure musique de film, des films sur des conflits, en 1983 pour « Le Retour de Martin Guerre », en 1985 pour « Les Cavaliers de l’Orage » et en 1988 pour « Champs d’honneur ». « Faites des films, pas la guerre ! »

Voir aussi

– Tous les films sur : waronscreen.com

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut