La Ville de Reims accueille le 23 novembre au Centre des Congrès Le Bocuse d’Or France ! Six finalistes parmi une 40e de dossiers. La crème des jeunes chefs de cuisine. Ils s’affronteront sur deux épreuves pour la finale tricolore en 4 heures. 

Arnaud Lallement, chef triplement étoilé.

C’est un nouveau cycle, la 1re étape de rendez-vous itinérants qui mènera la sélection France tous les 2 ans d’une grande ville française à l’autre. À peine la grande finale achevée le 27 septembre lors du Sirha Lyon, où le chef Davy Tissot a remporté le Bocuse d’Or 2021, la sélection tricolore recommence dans la Cité des Sacres pour la Team France présidée par Serge Vieira. « Reims est mondialement connue pour son champagne et un haut lieu de la gastronomie française se félicite Arnaud Robinet, maire de Reims, toute la ville est fière d’accueillir le prestigieux Bocuse d’Or France ». Arnaud Lallement (L’assiette Champenoise), seul triple étoilé de Champagne-Ardenne, est le parrain de l’édition 2021. « Le Bocuse d’Or est le plus grand concours international de cuisine, avec 24 jeunes chefs parmi les plus prometteurs de leur génération, 24 pays représentés, dont certains dépensent des sommes faramineuses, des centaines de milliers d’euros pour mettre en valeur leur patrimoine culinaire ! En France, on a le MOF, meilleur ouvrier de France, puis il y a le Bocuse d’Or dit-il. Le 23 novembre, ce sera la Coupe de France de la Cuisine. Tous les participants sont de vrais cuisiniers, parfois déjà étoilés, ils ont une grosse pression, un énorme investissement personnel et tout un comité derrière eux. »

Les JO de la cuisine

Le chef Davy Tissot, meilleur chef du Monde ! © Christophe Pouget.

Philippe Mille (Les Crayères), dont le Trophée à son nom se déroulera la veille dans ce même Palais des Congrès, fait lui aussi partie du jury. « Ce concours nécessite de la créativité, de la dextérité et un travail en équipe ; on parle souvent du chef, mais il y a aussi le commis qui travaille avec lui, de la préparation à l’envoi confie-t-il.  C’est un tremplin, car il s’agit de la sélection de France ! C’est le championnat du monde, les Jeux olympiques de la cuisine ! » Lui-même a concouru en 2009, finaliste avec le Bocuse de Bronze. 

Philippe Mille, finale du Trophée Mille 2019. © Ville de Reims.

L’événement exceptionnel sera suivi de près par l’ensemble de la profession et le grand public. Celui-ci pourra voir l’excellence en action, une jauge d’une 100e de places est prévue, avec des écrans retransmettant en live le concours, également en streaming sur le site web. Le gagnant représentera la France au Bocuse d’Or Europe, avant la grande finale, à Lyon, en janvier 2023. Un hommage à toutes les restaurations qui se sont adaptées en cette période unique dans l’histoire.
– Billetterie en ligne : www.bocusedor.com/fr