Vous lisez actuellement
Noël est là !
Sombre Clair

Noël est là !

Nos villes s’illuminent dès la tombée de la nuit, les films de Noël s’installent dans les programmes télé, les catalogues de jouets s’imposent en ouvrages de référence, et Mariah Carey est à nouveau sur toutes les ondes : aucun doute, les fêtes de fin d’année approchent.

On espérait un peu rattraper nos fêtes de fin d’année en demi-teinte de 2020, mais force est de constater que ce Noël risque d’être, lui aussi, plombé par ce virus qui ne cesse de revenir. Et le contexte économique ne nous aide pas à entrer dans l’ambiance festive habituelle. Crise du pouvoir d’achat, pénuries annoncées de jouets : rien d’étonnant à ce que 58 % des personnes interrogées (pour un sondage Iloveretail et OpinonWay en octobre dernier) se déclarent « stressées ». Et tout ceci joue sur le budget des fêtes, notamment celui des cadeaux de Noël, inférieur de 20 % à celui d’avant la crise sanitaire. Encore plus triste, 45 % des participants à l’étude d’opinion affirment même que, contraints de réduire leurs dépenses, ils n’achèteront pas de sapin de Noël. 

Sortir les boules et guirlandes de Noël très tôt nous rendrait plus heureux.

Cependant, contrairement à l’année passée, si les conditions sanitaires ne se détériorent pas trop, nous allons pouvoir réveillonner avec nos proches. Et ça, c’est déjà une bonne nouvelle. Et si nos budgets sont réduits, à nous d’être inventifs, de dépenser moins, mais de dépenser mieux, en trouvant des cadeaux qui ont du sens et en soutenant les talents locaux. Contexte morose ou pas, il ne tient qu’à nous de plonger dans le Christmas Spirit

Passer en mode festif

La date pour l’installation du sapin est souvent une question cruciale au sein des foyers. Entre ceux qui insistent pour la retarder le plus possible, arguant des problèmes de durée de vie du sapin, et ceux qui y pensent dès novembre, la lutte est acharnée. Un nouvel argument, cependant, pour ceux de la deuxième catégorie : selon une étude menée par le psychanalyste anglais Steve McKeown, décorer votre intérieur en avance serait une façon de vous auto-procurer un sentiment de bonheur. Pour quelle raison ? La période de Noël est étroitement liée à l’enfance et à la nostalgie. Sortir les décorations de Noël le plus tôt possible permettrait soit de revivre la magie, soit de compenser un manque du passé. Et selon une autre étude, publiée celle-ci dans le Journal of Environmental Psychology, décorer sa maison pour Noël vous rendrait même plus sympathique auprès de vos voisins. Aucune hésitation à avoir donc, il n’est jamais trop tôt pour installer boules et guirlandes, à l’intérieur, comme à l’extérieur. 

Arpenter les allées des marchés de Noël pour se laisser gagner par le Christmas Spirit.

Le retour des animations de Noël

Marchés d’artisans, de producteurs, spectacles, attractions, … les animations de Noël reviennent en force cette année. À Châlons-en-Champagne, Épernay ou Reims, les marchés de Noël réinvestissent les centres-villes à la plus grande joie des commerçants et des visiteurs. Dans les communes avoisinantes, de nombreux rendez-vous sont aussi programmés, nous permettant de renouer avec nos rituels de fêtes.

Soigner l’ambiance

Cette année, place aux grands classiques de la décoration, à la création d’un cocon festif mais douillet, avec en tête une déco responsable. Nos envies de faire la fête, de se retrouver autour de grandes tablées, font la part belle aux codes immuables des festivités de Noël. Du rouge carmin, du vert olive, du marron glacé, du beige Champagne : les couleurs traditionnelles habillent guirlandes, bougeoirs, suspensions et autres objets de décoration. On mise sur des matières naturelles, du bois, du feuillage, des pommes de pin ramassés en pleine nature. Les beaux objets, de famille, chinés pour l’occasion ou même fabriqués ont aussi toute leur place : la valeur importante cette année reste l’authenticité. 

Quelle sera la bande-son de votre mois de décembre ?

Tendance bohème, chic ou même carrément kitsch, l’idée est de pouvoir créer une parenthèse enchantée dans cette période complexe. 

Musique de Noël

Difficile de mettre tout le monde d’accord sur une playlist de Noël. Souvent kitsch, ces chansons sont autant de madeleines de Proust que l’on est impatient de pouvoir enfin écouter. Si All I want for Christmas is you de Mariah Carey ou Petit Papa Noël de Tino Rossi peuvent faire saigner les oreilles de certains, pour d’autres, ils constituent la bande-son incontournable du mois de décembre. La solution ? on mixe les morceaux en fonction des goûts de chacun, on fait découvrir des sons plus confidentiels, et on respire bien fort lorsque Mariah se lance dans ses vocalises.

Accueillir l’Esprit de Noël 

Vous avez du mal à vous mettre dans l’esprit de Noël cette année ? Il existe pourtant plusieurs solutions pour se laisser gagner par l’ambiance. 

Les films et téléfilms de Noël par exemple. Même s’il est vrai qu’ils sont sortis un peu tôt cette année : à peine avions-nous rangé les citrouilles que les rom-coms de Noël squattaient nos écrans. Dès fin octobre, on pouvait visionner Sauvez le père Noël, À la maison pour Noël, Noël à Pemberley ou encore Le Gâteau enchanté de Noël. Ce type de productions s’enchaînent tous les après-midis sur TF1, M6 ou W9 et les catalogues des plateformes de streaming Netflix ou Amazon Prime Vidéo s’étoffent. On les qualifie souvent de nunuches, on les moque pour leurs intrigues peu élaborées et leurs scénarios bourrés de clichés : une jeune femme obnubilée, par son travail, est obligée de retourner dans son village d’enfance pour les fêtes et tombe sur son amour de jeunesse ; un jeune homme, contraint de travailler à Noël, rencontre une jeune femme qui lui ouvre les yeux sur sa vie ; un enfant aide à sauver Noël ; une famille se réconcilie juste à temps pour le réveillon…. 

Sur TF1 et TMC, les téléfilms de Noël ont réuni environ 2 millions de téléspectateurs par jour en 2020.

Pourtant, ils font un carton d’audience chaque année. Les raisons ? Tout d’abord, ils agiraient comme un véritable anti-dépresseur par le bien-être qu’ils procurent. Ils parlent directement au grand enfant qui est en nous et représentent une valeur refuge : l’histoire se termine toujours bien. Ils apportent un peu de légèreté dans un monde de plus en plus anxiogène. Ils sont aussi un marqueur annonçant l’arrivée imminente des festivités de Noël.  

Préparer ses papilles

Les films et la musique n’arrivent pas à vous convaincre d’enfiler un pull avec un sapin de Noël ou une tête de renne ? Le doux parfum des mets de Noël peut peut-être vous y aider. Cela peut être les odeurs du marché de Noël : crêpes, gaufres, churros, mais aussi marrons grillés. Des calories nécessaires pour braver le froid polaire s’engouffrant dans les allées. Et si cela ne suffit pas à vous réchauffer, un petit chocolat chaud, un verre de vin chaud ou une petite coupe devrait vous apporter un peu de chaleur. 

30 recettes magiques et sucrées élaborées avec amour

Sablés au beurre classiques, étoiles à la cannelle, pain d’épices, lunes à la vanille, macarons aux noix, boules de Linz, couronnes tressées au citron, mini-stollen… Retrouvez toute l’ambiance de Noël en 30 recettes incontournables.

Auteur : Eva HarléÉditions Hachette Pratique.

Petits sablés de Noël, lait de poule, maisons en pain d’épices : il est temps de retrouver des plaisirs régressifs.

Des petits plats concoctés à la maison

On met la main à la pâte pour confectionner des gourmandises de Noël.

À la maison, on organise des après-midis pâtisserie avec les enfants. On décore les sablés avec les kits disponibles en boutique. On y trouve des emporte-pièces sur la thématique de Noël : des rennes, des bonhommes de neige, le Père-Noël, des flocons ou le célèbre P’tit Biscuit. Ensuite, à nous d’ajouter paillettes, glaçage coloré et petites billes de chocolat pour rendre nos biscuits toujours plus festifs.

On peut aussi se lancer dans la construction des maisons en pain d’épices ; là encore, des kits sont disponibles, ou on suit les pas à pas disponibles sur le net. Et pourquoi ne pas tenter la préparation de truffes chocolatées maison ? À disposer dans les cases du calendrier de l’avent pour une petite touche personnalisée.

De nombreuses boutiques et quelques pâtissiers, chocolatiers, proposent des ateliers pour apprendre à confectionner les produits incontournables de Noël. On s’entraîne pour la bûche du 24 ou du 25 en testant différentes recettes, avec des arômes variés, et pourquoi pas inattendus, pour surprendre vos convives. 

Qu’est-ce que le lait de poule ?

Nos héros et héroïnes des feuilletons de Noël se retrouvent souvent autour d’un bon lait de poule. Cette appellation intrigante désigne une boisson constituée d’œufs mélangés à du lait, de la crème, du sucre, quelques épices et parfois un peu d’alcool. On la retrouve dans différents pays, sous des appellations différents : Advocaat en Belgique, Eggnog en Grande-Bretagne et aux États-Unis, Eierpunsch en Allemagne, Zabaglione en Italie où on le sert en dessert et non en breuvage.

La journée du pull moche aura lieu le 17 Décembre 2021.

Adopter le pull (moche) de Noël 

Le troisième vendredi du mois de décembre est consacré à la Journée internationale du pull de Noël, et ce, depuis 2011. En Grande-Bretagne, il s’agit de pulls tricotés par les grands-mères anglo-saxonnes pour se tenir au chaud durant les froides nuits des fêtes de fin d’année. Aux États-Unis, ils entrent petit à petit dans la pop culture au travers de séries télévisées comme Quoi de neuf Docteur, Le Prince de Bel-Air, ou Madame est Servie, avant la consécration : le film Le Journal de Bridget Jones. Et cette tendance s’impose au fil des ans comme un symbole des fêtes de fin d’année. Une Fédération officielle a même été créée. Elle désigne chaque année en novembre le champion de France du pull moche. 

Des entreprises organisent des concours spéciaux pour leurs salariés, c’est même parfois le dress code des repas de fêtes. Mais comment bien choisir son pull de Noël ? Trois tendances se dégagent : le pull rouge et blanc à l’effigie du père Noël ou ses rennes, dont le fameux Rudolph au nez rouge, celui avec un sapin, ou encore celui qui mise sur l’hiver, avec flocons, ours polaires et bonhommes de neige. Les marques rivalisent d’imagination pour proposer des modèles de tous les styles, pour tous les âges et toutes les tailles. Vous pouvez aussi mettre à contribution les tricoteurs et tricoteuses de la famille : on passe commande et on attend de pouvoir porter son pull unique. On peut aussi décider de se lancer dans sa confection soi-même. Si on a déjà une petite base en tricot, c’est mieux, et si on est totalement novice, on se rapproche des professionnels, comme les merceries, pour obtenir les matières premières et de précieux conseils.

Écrire au Père Noël

L’exercice est ardu. Il faut déjà réfléchir à nos envies, puis sélectionner les cadeaux qui nous feront le plus plaisir. La session découpage de catalogue et collage des visuels sur le courrier du Père Noël est, dans certains foyers, une véritable tradition. Il faut ensuite motiver les petits pour écrire la fameuse lettre qui sera postée en direction du Pôle Nord. Beaucoup de nouveaux systèmes ont vu le jour ces dernières années. Il est aujourd’hui possible de téléphoner au Père Noël, ou bien de le contacter directement par mail ou sms. Mais le charme du courrier, l’attente de la réponse dans la boîte, tout ceci semble séduire encore un grand nombre d’enfants. Le secrétariat du Père Noël de La Poste est bien entendu ouvert, mais cette année, il est aussi possible d’envoyer sa lettre à Reims. Que ce soit par mail ou par courrier, chaque enfant recevra une carte réponse signée du Père Noël, à une seule condition : avoir été sages durant l’année écoulée ! Toutes les informations sont à retrouver sur le site : grandreims.fr

Que mettre dans sa hotte ? 

Quelles sont les tendances au rayon jouets ? Le salon du jouet qui se tient à Paris chaque année au début du mois de septembre permet de se faire une idée du contenu des listes adressées au Père Noël. 

Les jouets éco-responsables, made in France et éducatifs figurent en haut des listes de cadeaux.

Première grande tendance : les jouets éco-responsables et Made in France. Chez l’enseigne King Jouet par exemple, ils représentent 15 % de l’offre de jouets, toutes catégories confondues, soit une augmentation de 5 % en un an. Certaines marques sont totalement dédiées à cette thématique, comme Bioviva qui sort son jeu de sensibilisation à la protection de la planète Climat TicTac. D’autres sortent des gammes spéciales comme Mattel avec Barbie Love The Planet ou Vtech avec Play Green.

Des calendriers par milliers

À l’origine, il s’agissait d’images pieuses, puis sont arrivés les petits chocolats, pas forcément très goûtus, mais que l’on avait plaisir à retrouver chaque soir en attendant le réveillon. Aujourd’hui, c’est une multitude de propositions, allant des bougies à la bière, en passant par des graines à planter ou encore des sextoys. Même les animaux ont leurs modèles dédiés, avec croquettes, friandises et petits jouets. Difficile de faire son choix parmi toutes ces idées, mais si nous ne devions en retenir qu’un, ce serait peut-être le calendrier de l’Avent inversé : chaque jour, nous mettons un objet dans une boîte, et nous la remettons une fois pleine à une association venant en aide aux plus fragiles d’entre nous.

Des jouets éco-responsables et éducatifs

Pour certains, l’année 2021 est l’occasion d’aller encore plus loin : la gamme de jouets en bois siglée Wood and play, lancée l’an dernier, utilise désormais exclusivement du bois FFC (issu de forêts gérées de manière durable) et des packagings recyclables. La marque Smoby lance quant à elle son Cabinet médical, 100 % Made in France. 

Une autre tendance qui perdure : les jouets éducatifs. Elle semble avoir été accentuée par la problématique de l’école à la maison, et la nécessité de trouver des supports permettant d’apprendre en s’amusant. En haut des listes, on trouve cette année ABC Smile de VTech, une console de jeu éducative permettant à l’enfant de s’initier à l’alphabet. Les coffrets Montessori, les livres et puzzles Les dinosaures de Sassi, sont toujours très demandés par les plus jeunes. Et pour les adeptes de jardinage, on mise sur les produits de Clementoni. Avec Mon jardin sous serre, les enfants apprendront à faire pousser leurs plantes ; ils pourront aussi recréer le terrarium vu dans Harry Potter.

Des livres pour les petits

Il existe aujourd’hui une multitude de propositions pour les enfants et les ados. Que ce soit un album, une bande-dessinée, un roman, un livre dont le lecteur est le héros : les auteurs et les illustrateurs créent des ouvrages qui feront le bonheur des petits et des grands le soir de Noël. Pour trouver des titres originaux, des auteurs plus confidentiels, rendez-vous dans vos librairies. Ces professionnels sauront vous conseiller en fonction du profil de chaque lecteur.

Les jouets connectés, toujours dans la tendance

Dans la catégorie des jouets électroniques juniors, ce sont surtout les jeux d’imitation qui ont la côte. L’idée est de pouvoir faire « comme les grands ». On trouve alors des appareils photos, des ordinateurs, mais aussi des platines de mixage pour se lancer dans la production musicale à tout âge. L’objet qui semble remporter tous les suffrages est l’appareil photo de chez Canal Toys. Celui-ci permet d’imprimer ses photos comme un vrai Polaroid. 

Jeux connectés, livres, jeux éducatifs : qu’y aura-t-il dans la hotte du Père Noël ?

« Ma Fabrique à Histoires », le beau succès français

Cet appareil audio permet de créer des histoires sur-mesure pour les petits de 3 à 8 ans. Inventée par l’entreprise Lunii et mise sur le marché en 2016, Ma Fabrique à Histoires représente la meilleure vente de jouets en euros sur toute l’année 2020. C’est cette même année que l’entreprise décide de rapatrier sa production en France, à Bayonne. Ce qui séduit les enfants ? La possibilité de choisir les éléments qui composent leurs récits et d’écouter ensuite les histoires qu’ils ont eux-mêmes imaginées. 48 histoires audio incluses et des centaines d’albums pour les enfants de 3 à 8 ans sont à collectionner sur le Luniistore pour une expérience infinie. Et pour célébrer les 75 ans du Petit Prince et les 5 ans de Ma Fabrique à Histoires, Lunii vous propose une édition limitée exceptionnelle en collaboration avec Le Petit Prince. On retrouve ainsi l’univers poétique de l’ouvrage en découvrant douze nouvelles histoires audio inédites avec l’album Suzanne et Gaston rêvent avec Le Petit Prince. Le succès est tel que, depuis un an, plusieurs modèles de conteuses sans écran inspirées par Lunii sont arrivés sur le marché.

Découvrez un nouveau monde de jeux 

Exit les parties de Monopoly interminables ou celles de 1000 bornes durant lesquelles tout le monde se fâche pour de sombres histoires de crevaison et de feu rouge. Passer la porte des boutiques spécialisées en jeux de société, c’est s’ouvrir à un nouveau monde, ou plutôt à des nouveaux mondes, plein de possibilités. Mais il faut être un peu curieux et passer outre les a priori, car l’univers des jeux de société souffre de beaucoup de stéréotypes. Réservés aux enfants, avec des règles compliquées, des parties forcément longues, opposant les participants, avec toujours les mêmes schémas… : écoutez durant quelques minutes Nicolas Baussart de l’Odyssée des jeux à Reims et vos préjugés voleront en éclats. Dans sa boutique, plus de 70 % des jeux proposés sont pour les adultes : des jeux d’ambiance, d’enquête et d’escape game, de pause de tuiles, des coopératifs, pour jouer à deux ou tout seul.

Quelles sont les grandes tendances pour cette année ? Magic Rabbit est un grand succès du magasin, tout comme 50 missions, Taco Chat Bouc Cheese Pizza, Panic Island ou Le Verger. Les grandes licences sont aussi présentes, mais avec des propositions travaillées et intéressantes pour les joueurs. On retrouve ainsi Harry Potter, les héros Marvel ou encore Le Jeu de la Dame

Mais comment faire son choix ? Il suffit d’expliquer ses envies, ce que l’on aime dans un jeu, ce que l’on n’aime pas, avec qui et quand on veut jouer. On se laisse ensuite guider par les conseils des experts, Anne-Sophie et Nicolas.

Nicolas BAUSSART, l’Odyssée des Jeux – Reims

« Le confinement a eu un effet important sur les ventes de puzzles, mais pour les jeux de société, le phénomène remonte à plusieurs années en arrière. Pour moi, trois titres sont à l’origine du monde moderne du jeux :  Catan en 1999, Carcassonne en 2001 et Les aventuriers du rail en 2004. À un moment, les auteurs se sont dits qu’il était possible d’équilibrer la part de hasard, de compétences et de stratégie, et ainsi de permettre à tout le monde de jouer. Depuis 5 ans, ce sont 500 nouveaux jeux qui sortent par an, il est dommage de se cantonner à ceux que l’on connaît depuis des décennies. Nous avons près de 2 000 jeux en boutique, et nous en avons testé la majorité : c’est important pour nous de comprendre les règles, et surtout de savoir à quel type de public il plaira. Les gens jouent de plus en plus, mais ce qui est nouveau, c’est qu’ils jouent au lieu de regarder la télévision. Ils jouent également à l’apéritif et n’hésitent plus à offrir un jeu lorsqu’ils sont invités, à la place d’un bouquet de fleurs ou d’une bouteille de vin. Nous les conseillons alors un peu comme un caviste, en fonction des goûts de la personne et de ses habitudes. Ce qu’on vient chercher chez nous : des conseils et des jeux inédits ».

Les rayons de l’Odyssée des Jeux à Reims, pour redécouvrir le monde des jeux de société.

Le boom des puzzles

En hausse de 63 % sur l’année 2020, le marché du puzzle a tiré son épingle du jeu avec la crise sanitaire.

À côté des jeux vidéo et produits high tech, il avait l’air un peu vieillot et pourtant, le puzzle revient en force. Un effet confinement indéniable, des nouvelles propositions plus modernes et décalées, et les ventes repartent à la hausse. Le puzzle photos arrive en bonne position des cadeaux de Noël : on choisit son cliché préféré, le nombre de pièces et nous voici immortalisés en plein de petits morceaux. 

Autre tendance, des motifs modernes, colorés, bien loin des paysages un peu classiques. Chez Piece & Love par exemple, on trouve des modèles plutôt pop ou avec des inscriptions très honnêtes : Parce que je m’emmerdais. Ces produits sont en plus créés en France, composés de carton 100 % recyclé et sans plastique. 

Nos héros répondent toujours présent !

Les jeux sous licence sont encore, cette année, plébiscités par les enfants. Il faut dire qu’ils sont bercés par les séries, les films, les animés et les dessins-animés depuis leur plus jeune âge. Et les marques rivalisent d’imagination pour proposer des jeux originaux, à l’effigie de leurs stars préférées. 

Les tout-petits sont cette année encore fans des Pat’Patrouille, un engouement renforcé par la sortie du film au cinéma en août dernier. La Pat’Patrouille (ou Paw Patrol), c’est une joyeuse bande de six chiens qui s’amusent ensemble et viennent en aide aux habitants de la Grande Vallée lorsqu’ils ont des problèmes. Chaque personnage a sa propre personnalité, ses compétences, ses qualités et ses petites faiblesses. Chaque chiot est d’une race différente, porte sa couleur favorite en fonction de ses attributions et occupe un poste différent. La série est diffusée dans plus de 160 pays à travers le monde.

Comprendre facilement les règles du jeu

Parmi les freins évoqués pour ne pas jouer aux jeux de société, la difficulté de compréhension des règles figure en bonne place. La lecture des différentes étapes du jeu peut effectivement parfois en décourager plus d’un. Le plus simple est toujours d’être initié par un connaisseur, mais quand on se retrouve seul face à notre boîte, il y a une solution : le site videoregles.net. Créé par Yahndrev en 2013, le site – et sa chaîne Youtube – présentent des explications claires et précises, en vidéo, des règles. Les jeux sont classés par type, un moteur de recherches permet également de retrouver facilement la vidéo convoitée. Plus besoin de lire les 10 pages de règles du jeu, il suffit de suivre le tuto vidéo.

Star Wars, Harry Potter et Avengers

Les grands héros sont toujours aussi présents au pied des sapins, qu’ils s’agissent de Star Wars, Super Mario, Harry Potter ou encore Avengers ; avec une mention spéciale pour Spider Man dont le film Spider Man : No Way Home sort en décembre.

Lego, Playmobil, Pokémon, en tête des marques préférées pour les jeux Kidultes.

Êtes-vous un adepte des jeux kidultes ?

Comme on peut le deviner, il s’agit de jeux destinés aux grands enfants, avec un public composé majoritairement par des hommes âgés de 18 à 35 ans. Les ventes de ce segment du marché ont progressé de 10 % en un an.

Les jeux kidultes incluent les figurines à collectionner, le modélisme ou encore les puzzles pour adultes. Le leader de ce type de jeux reste Lego qui a su se renouveler grâce aux licences comme Star Wars, Marvel, Harry Potter, etc. Mais la petite brique propose des produits plus clairement tournés vers les adultes, avec des boîtes plus complexes comme les Lego Architecture ; elle s’engouffre également dans la tendance vintage avec des licences plus anciennes comme la série culte Friends. Car, oui, cet attrait des adultes, a été accéléré par les confinements ; mais elle est aussi directement liée à l’ambiance nostalgique et vintage : on ne cesse de se remémorer, émus, nos douces années. Tous les objets s’y rapportant connaissent d’ailleurs un nouveau succès, plus ou moins durable.  Ce marché des kidultes intéressent particulièrement les fabricants de jouets. Car ces grands enfants disposent d’un pouvoir d’achat d’adultes qu’il est important de capter. Ils ont en effet les moyens d’acheter des figurines de collection, ou encore des boîtes de Lego ou de Paymobil à des prix élevés. Par exemple, la boîte Playmobil Star Trek, destinée aux adultes, se vend aux alentours de 500 €. Ils participent également à la folie Pokémon : ils ressortent leurs vielles cartes dont certaines peuvent valoir plusieurs centaines voire milliers d’euros. 

Que glisser sous le sapin pour leur faire plaisir ? Les figurines Avengers, la boîte de Lego pour construire la nouvelle Porsche Carrera ou encore une boîte de la gamme Playmobil Retour vers le futur

La folie Pokémon

Tout le monde a déjà entendu parler des Pokémon, mais le niveau d’expertise varie d’une personne à l’autre. Lancée en 1996 au Japon, la licence se décline en jeux vidéo, jeu de cartes, livres, séries, animés, etc. Et on assiste aujourd’hui à une véritable folie spéculative des cartes Pokémon. Dopées par les influenceurs qui découvrent si le paquet acheté contient une carte rare en ligne, les ventes s’envolent. Il faut dire que ces fameuses cartes peuvent valoir de 2 400 à 30 000 €. Les anciennes cartes peuvent aujourd’hui se revendre à un bon prix, il est peut-être temps d’aller fouiller dans nos affaires d’adolescent.

Que veulent les enfants pour Noël ?

La question est récurrente chaque année, dès le mois de novembre pour les plus organisés. Mais que répondent cette année les enfants à cette question ? Pour Taïs, ce sera des bébés, et tout le matériel pour bien s’en occuper : poussette, chaussures, vêtements. Elle aimerait aussi de grands autocollants en 3D à déposer sur le sol, avec différents motifs : la mer, un pont, ou même un trou « On a l’impression de tomber dedans, c’est rigolo ! ». Pour Maelly, ce sera le Monopoly, mais version tricheur « parce qu’avec mon frère, on adore tricher », mais aussi des belles tenues de soirée « pour bien m’habiller quand je vais chez mes grands-parents » et une penderie avec des leds pour ranger toutes ses affaires. Talia aimerait une montre connectée « pour guetter l’heure de la récrée » et aussi une couette en plume, toute douce et très chaude. La jeune fille aimerait aussi une grande poupée pour lui brosser les cheveux et une machine à fabriquer des chocolats « comme ça, je peux en manger quand je veux ». Louanne a mis sur sa liste un vélo et aussi de nouveaux meubles pour ré-aménager sa chambre. Du côté des garçons, Erwan voudrait un skate, Tom de la résine pour fabriquer toute sorte d’objets, Charly un jeu vidéo dans lequel il gère une station de ski, et Mathys est à fond dans les cartes Pokémon ! 

Les enfants aiment par-dessus tout retrouver leurs proches à Noël (et déballer les cadeaux…)

Et si, quand on leur demande quel est leur moment préféré des fêtes de Noël, ils répondent en cœur et dans un éclat de rire « L’ouverture des cadeaux ! », ils ajoutent bien vite le bonheur de se retrouver en famille, autour de bons petits plats. Ils soulignent aussi de petits détails. Maelly explique qu’elle aime aller choisir le sapin et surtout le moment où on l’ouvre avant de le décorer avec ses parents et son frère. Louanne a un petit sapin dans sa chambre et elle adore fabriquer son calendrier de l’avent. Pour Talia, c’est aussi ouvrir la case du calendrier de l’avent. Et pour Charly, c’est ce moment où les cadeaux arrivent comme par magie au pied du sapin, sans qu’il n’ait rien vu. 

Des calendriers de l’Avent fait-maison

Cet apéritif italien amer et pétillant est devenu synonyme de détente et de convivialité pour amateur éclairé. En fait, c’est beaucoup plus que cela et il représente un véritable art de vivre né dans la Rome antique avant de s’installer à L’offre est large, très large, avec des coûts parfois très élevés. Mais une autre tendance a émergé ces dernières années : fabriquer soi-même son calendrier de l’avent. De nombreux magasins proposent tout le matériel pour le réaliser, en bois, avec des petits pochons en tissu, de petites boîtes en carton… On le garnit comme on veut : avec des chocolats, des bonbons, mais aussi de petites attentions, comme des photos pour se remémorer les meilleurs moments de l’année écoulée.

Fabriquer son calendrier de l’avent pour plus de magie.

Offrir des cadeaux qui ont du sens

Il y a des cadeaux qui marquent plus que d’autres. Si vous avez envie de toucher en plein cœur les gens qui comptent pour vous, pourquoi ne pas leur dire combien vous les aimez ? Et pour avoir encore plus d’impact qu’un écrit, si vos proches recevaient directement dans le creux de l’oreille vos mots, prononcés par votre propre voix ? Grâce à la start-up rémoise Une déclaration d’amour, vous allez pouvoir envoyer un message très particulier. Vous pouvez décider d’évoquer des anecdotes de famille, d’annoncer un grand événement ou encore de revenir sur des moments marquants de votre vie : « Les histoires de familles sont singulières et précieuses, leur évocation apporte joie et nostalgie. Et pourtant, elles se perdent au fil des années, expliquent Élise Bruchet et Bénédicte Paillard, fondatrices de Une déclaration d’amour. Nous voulons permettre aux familles de conserver des traces de leur vécu, et surtout les émotions transmises par les voix ». Car c’est bien là toute la puissance de ce cadeau hors norme : transmettre votre message avec votre propre voix. 

Élise Bruchet et Bénédicte Paillard, fondatrices de Une déclaration d’amour.

« L’idée de ce projet a germé il y a un an, lors du premier confinement. Beaucoup de gens se sont retrouvés seuls et ont eu du mal à conserver le lien.

Notre mission, c’est réellement ça : créer du lien entre les personnes. C’est important de comprendre ses origines, de connaître les moments importants de notre histoire familiale. Et tellement d’émotions vont pouvoir passer par la voix.

Les gens sont vraiment très touchés, c’est un cadeau unique, avec un impact positif très fort. »

Raconter avec votre propre voix une histoire intime pour l’un de vos proches. Photo © Alexis Attimont Photographe.

Comment procéder ? Avant toute chose, on rédige son texte ; si on est à court d’inspiration, Élise et Bénédicte sont là pour nous épauler. Cela peut être une grand-mère qui raconte des moments particuliers de son enfance, des petits-enfants qui relatent les meilleures vacances auprès de leurs grands-parents, des mots de gratitude envers un ami ou pourquoi pas, une vraie déclaration d’amour à l’élu(e) de votre cœur. On enregistre en toute autonomie grâce à un procédé très simple. Le message est ensuite sublimé, mis en musique. Puis un faire-part est créé, avec la photo de votre choix, et surtout, le QR Code qui permettra au destinataire de prendre connaissance du message. Le tout sera envoyé par la Poste. Imaginez l’effet de surprise. La personne décachette son courrier, découvre la petite carte, s’empare de son téléphone et perçoit vos mots : émotion intense garantie ! Et si vous, vous voulez recueillir des belles histoires de famille, il est aussi possible d’offrir un bon cadeau pour inciter vos proches à se raconter, avec l’accompagnement bienveillant d’Élise et Bénédicte. Toutes les informations sur unedeclarationdamour.com

Le retour attendu de l’Hypernoël

On attend avec impatience son ouverture pour dénicher tous les cadeaux de Noël à déposer au pied du sapin ; et pour s’offrir, à soi aussi, quelques petits présents bien mérités. L’Hypernoël est de retour au Cellier (4bis rue de Mars à Reims) du vendredi 17 au mercredi 22 décembre. Sur une invitation de la Ville de Reims, l’atelier Hyperespace a donc une nouvelle fois déniché des talents Rémois, et des environs. En parcourant les allées, vous pourrez découvrir des créateurs, des artistes et des artisans virtuoses. Et votre hotte se remplira naturellement d’objets artistiques, insolites, indispensables, mais toujours en éditions limitées. De nouveaux exposants seront présents cette année, pour toujours plus de surprises et d’originalité. C’est aussi l’occasion de soutenir les talents locaux et de mettre en application toutes nos bonnes résolutions autour d’une consommation différente.

Voir aussi

Direction l’Hypernoël pour mettre du beau dans ses fêtes de Noël. Photo © Atelier Hyperespace.

Des ateliers et des dégustations sont aussi proposés sur place. Ils sont gratuits, sur réservation (toutes les informations sont disponibles sur la page Facebook de l’atelier Hyperespace). Pour vous immerger dans le travail des créateurs, plusieurs rendez-vous sont déjà calés. Vous pourrez découvrir la plumasserie avec Éric Charpentier, créer des cartes postales à paillettes avec Anaëlle Rambaud, vous initier à la gravure avec Noémie Mahieux. Il sera également possible de fabriquer un arc-en-ciel en macramé avec Georgette a des couettes, de s’entraîner au furoshiki (emballage cadeau en tissu teinté) avec Julie Martin et de créer des gifs animés avec Galdys Bourdon. 

Artistes et artisans d’art présentent leurs savoir-faire issus des Métiers d’Art du Grand Est au Clos Gallice. Photo © Clos Callice.

Le Clos Gallice accueille de nouveaux talents pour la fin d’année

Le Clos Gallice est une boutique associative située à Epernay (20 rue de la Juiverie). Elle accueille tout au long de l’année les créations de dix-huit artisans d’art et créateurs. Les visiteurs peuvent ainsi y découvrir les savoir-faire issus des Métiers d’Art du Grand Est. En vous rendant dans cette boutique, vous pouvez ainsi trouver des bijoux, de la broderie d’art, de la céramique, des luminaires, des textiles, de la maroquinerie. D’autres talents, comme la passementerie (ensemble des divers articles, tissés et façonnés à la main ou à la machine, utilisés comme garniture dans l’ameublement ou dans l’habillement), la reliure d’art, le tissage, le tournage sur bois, la vannerie, sont également présents. Enfin, vous pourrez vous offrir des œuvres : peinture, photographie, sculpture. Des cadeaux uniques, en petites séries, créés, fabriqués par des artistes et artisans d’art locaux.

Pour cette fin d’année, la boutique du Clos Gallice a invité deux artisans d’exception, utilisant des techniques issues de Métiers d’Art rares. Pour Éric Charpentier, de « Reliures et Curiosités », il s’agit de la plumasserie. Le métier de plumassier est un métier d’art ancestral qui désigne ceux qui préparent et fabriquent des ornements en plume. Sylvie Bechard, de « Champ’Ourson » est spécialisée, quant à elle, dans la fabrication de peluches articulées. Pour découvrir leur art et celui des dix-huit autres artistes et artisans d’art exposants, rendez-vous au Clos Gallice du mardi au samedi, de 10 h 30 à 19 h et les dimanches de 9 h 30 à 12 h 30, et les après-midis en décembre. Vous serez accueillis par l’un des exposants, qui pourra vous expliquer en détail son art et la technique utilisée. 

Les stars vous souhaitent un joyeux Noël

Quand les stars nous souhaitent Joyeux Noël en direct.

C’est un business florissant, né aux États-Unis, à Chicago, en 2016, avec le lancement de Cameo. Le principe ? Proposer, contre rémunération, un message vidéo personnalisé de votre star préférée. Et les célébrités se bousculent pour être présentes sur ces plateformes. La version française, Vidoléo, a été mise en ligne en septembre 2020 et le succès est fulgurant. Vous pouvez ainsi, pour souhaiter un anniversaire, une bonne année, solliciter un acteur, une actrice, un sportif, une sportive… inscrits au catalogue. Vous détaillez votre demande, le destinataire, vous réglez et dans un délai de quelques jours, vous obtenez votre vidéo personnalisée. 

Qui sont les personnalités inscrites sur ces plateformes ? Toutes les catégories sont représentées, avec bien entendu une prédominance des influenceurs et des stars de la téléréalité. Mais il y a aussi des acteurs. Il faudra débourser 95 € pour un message de Sami Naceri et 125 pour Enrique Arce, vu dans la Casa de Papel. Vous êtes plutôt fan de sport ? Tony Vairelles, Christophe Lemaître, Laura Flippes attendent vos instructions pour enregistrer votre message personnalisé. Francky Vincent, Eve Angeli, Cindy Sander peuvent aussi pousser la chansonnette pour un coût allant de 20 à 50 €. Le catalogue en ligne de Cameo compte quant à lui quelque 32 000 personnalités, plus ou moins célèbres. On peut solliciter par exemple l’ex-coureur cycliste américain Lance Amstrong, le basketteur américain Dennis Rodman ou le comédien britannique Tom Felton, alias Drago Malefoy dans la saga Harry Potter, pour des vœux 2021 originaux. Pour une petite chanson, contactez la chanteuse américaine Gloria Gaynor ou la britannique Lily Allen. À noter que certaines célébrités reversent une partie du cachet à des associations.

Miser sur la seconde-main

Nos habitudes de consommation ont changé. Plus attentifs aux conséquences de nos achats, nous privilégions aujourd’hui les artisans, producteurs locaux et les produits ayant un faible impact sur notre planète. La tendance du seconde-main répond parfaitement à ces nouvelles aspirations. Boosté par les plateformes de ventes entre particuliers, le marché de l’occasion s’ouvre à toutes les catégories de produits. Jouets pour les enfants, mais aussi vêtements, chaussures, bijoux, ou objets de décoration : on trouve de véritables pépites, en très bon état, à des prix défiants toute concurrence. C’est aussi une vraie opportunité pour revendre ce dont nous ne nous servons plus. Les jeux qui s’entassent dans les placards, les tenues de fête portées une fois ou encore ces cadeaux reçus qui ne nous ont pas vraiment convaincus. On fait plaisir à un acheteur, on récupère un peu d’argent et on offre une seconde vie à nos objets. 

Préparer l’année 2022 !

Calendriers et agendas 2022 sont parus ! On aurait pu penser que nos plannings disponibles en ligne sur nos smartphones marqueraient la fin du format papier, il n’en est rien. Il reste encore beaucoup d’amateurs et les propositions sont plus attirantes les unes que les autres. La tendance du Bullet Journal a boosté ce secteur et on peut aujourd’hui trouver des modèles hybrides. Ils comportent une structure, des pages du calendrier, mais laissent une large place pour nos annotations. Et des autocollants sont en général fournis pour permettre de customiser ce carnet qui va nous suivre durant les 12 prochains mois.

Permettre à tous de fêter Noël

À l’approche des fêtes, les actions de solidarité se multiplient. On peut bien entendu faire des dons aux associations défendant les causes qui nous tiennent le plus à cœur, mais on peut aussi participer aux collectes alimentaires, de vêtements chauds et de produits de première nécessité.

Donner : de l’argent, du temps, des produits, pour venir en aide aux plus fragiles.

L’année dernière, une initiative originale a été lancée par Pauline Capliez dans la Marne : les boîtes de Noël. L’opération est renouvelée cette année ; elle est notamment relayée par l’association Ladies’Circle 90 Reims. Le principe ? Dans un carton, on dispose un vêtement chaud, un jeu, un produit de loisir, un produit d’hygiène, une douceur et un petit mot. On ferme la boîte avec un ruban, un élastique ou une ficelle (on évite le scotch). On appose ensuite une étiquette mentionnant le destinataire : homme, femme, fille, garçon, enfant mixte, en précisant la taille et/ou l’âge. Ensuite, on dépose sa boîte dans un des points de collecte (toutes les adresses des partenaires sont disponibles sur les réseaux, et notamment la page FaceBook dédiée à l’événement Les Boîtes De Noël avec le Ladies’Circle 90 Reims). 

Pour trouver d’autres points de collectes, rendez-vous sur la page de l’opération Les Boîtes de Noël du 51. Vous avez jusqu’au 15 décembre pour déposer vos boîtes. Les associations bénéficiaires sont Les Maraudes Rémoises, la Permanence de rue du Secours Populaire, l’Entraide Protestante, le Samu Social, le Maillon et le Foyer Saint-Rémi.

L’association Deux Mains C’est Maintenant relance également son opération du calendrier inversé. Le dépôt des calendriers de l’Avent inversés peut s’effectuer dans les différents points de collecte : la Maison de quartier Billard, la Maison de quartier Maison Blanche, Leroy Merlin la Neuvillette, la Mairie de la ville de Bezannes. Ceux-ci seront distribués lors de la Maraude de Noël du 18 décembre prochain. 

D’autres initiatives sont en cours, n’hésitez pas à vous renseigner pour savoir comment y participer : les associations comptent sur vous. 

Soutenir les actions du CHU de Reims

Le Fonds d’Action du CHU de Reims a pour objectif de récolter des fonds pour mener à bien les actions initiées par les équipes du CHU. Chaque année, des projets sont sélectionnés et font l’objet d’une levée de fonds. Vous pouvez faire un don en direct sur le site, en choisissant l’action que vous voulez soutenir ; vous pouvez aussi donner pour apporter votre soutien aux équipes mobilisées pour faire face à l’épidémie. Plusieurs projets sont en cours comme l’amélioration des conditions d’accueil en néonatologie, ou encore l’embellissement de l’accueil du Centre Ressource Autisme. Toutes les informations sont disponibles sur le site du CHU de Reims, rubrique Fonds d’Action.

Les associations œuvrent pour permettre d’adoucir les fêtes de fin d’année pour les plus précaires.

Après Noël…

Ça y est, le Père Noël est passé ! Contents de vos cadeaux ? Pas trop ? Alors, direction les sites de vente en ligne d’objets d’occasion. Ceux-ci sont pris d’assaut à peine les papiers cadeaux tombés à terre. Et justement, que faire avec ces mètres de papier ? S’ils sont bien en papier, il est possible de les mettre dans la poubelle à recyclage. Sinon, ils iront dans le bac d’ordures ménagères ; et évitez de le mettre dans la cheminée : leurs composants ne permettent pas de les brûler.

Que faire avec ses chutes de papier-cadeau ?

Vous pouvez aussi les conserver pour de futures créations originales. Vous pouvez, par exemple, créer des enveloppes pour les prochaines occasions, les anniversaires, la Saint-Valentin, la fête des mères, des pères, etc. Il est également possible de créer des guirlandes déco en papier recyclé. Pour mettre un peu de fantaisie au-dessus d’un bureau, d’un lit. Il suffit de découper des formes et de les assembler à l’aide d’un ruban. Pour avoir un effet recto-verso, pensez à les coller deux par deux, et dos à dos. Les chutes de papier pourront aussi servir à tapisser une caisse de vin en bois utilisée en étagère ou encore des vide-poches en carton un peu tristes. C’est aussi l’occasion de créer des cake topper. Il s’agit d’une décoration, du type mini guirlande ou bannière, qui se suspend entre deux pics (ceux à brochettes en bois par exemple). Cela peut être utilisé pour décorer un gâteau pour un anniversaire, un mariage ou un baptême. Il suffit de découper des losanges dans votre papier, de les plier en deux, d’encoller l’intérieur et de les accrocher sur un morceau de laine, de corde fine ou de bolduc. Fixez le fil sur les deux pics et vous obtenez une jolie banderole. Et vous pouvez même y inscrire un message pour plus de personnalisation. 

Offrir des livres est toujours une bonne idée. Voici une sélection pour petits et grands à déposer sous le sapin. 

L’Île au trésor
Éditions Sarbacane
Robert Louis Stevenson & Maurizio A.C. Quarello

Le plus grand roman d’aventures, enfin dans la collection des Grands Classiques illustrés, avec aux pinceaux, le formidable Maurizio Quarello ! En cette époque lointaine, le jeune Jim vit à l’auberge de L’Amiral-Benbow, que tient son père sur la route de Bristol. Lorsqu’un vieux marin rageur et mystérieux à la face rôtie par le soleil s’y installe, le destin de Jim s’accélère. Le temps de quelques péripéties musclées, le voici mousse à bord de l’Hispaniola, en route pour l’aventure et l’île au Trésor !!! Mais nul ici n’est tout noir ou tout blanc : pas plus pirates que mousse, matelots ou même capitaines… 

Le vent dans les Saules
Éditions Albin Michel
Kenneth Grahame & Thibault Prugne

Benjamin Lacombe rassemble des illustrateurs et illustratrices ayant une âme et un esprit communs. Reprises fidèles ou réappropriations modernes de grands classiques, ces albums portent une certaine solennité, une beauté formelle et onirique. Dix ans après Trois Hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome, le chef-d’œuvre de Grahame en emprunte le goût tout britannique du canotage et du badinage, appliqué aux animaux du bord de l’étang. Ici un rat calme, une taupe timide, un blaireau ombrageux et un crapaud orgueilleux vivent comme des bourgeois de la campagne anglaise, s’invitant les uns les autres à visiter leurs terriers.

Isidore Dé, couturier des fées
Éditions Saltimbanque
Frédéric Clément

Plongez dans la secrète et volatile histoire de l’illustre maison, Isidore Dé, haute couture, robes & fantaisies pour fée. À la demande du petit peuple des fées, un créateur de robes doit imaginer les plus belles parures de six fées issues de la mythologie ou de légendes populaires. Entre cahier de style et fiction, fééries et mythologies, ce bel album nous plonge au cœur d’un univers magique où la couture est omniprésente. Les différentes robes se retrouvent d’ailleurs en pleine page à la fin de chaque chapitre, ce qui permet au lecteur d’apprécier chaque détail des parures réalisées.

« Vous reprendrez bien un peu de magie pour noël ?»
Éditions Fleuve
Carène Ponte

Victoria Delmas, trente-cinq ans, dirige d’une main de fer son agence de publicité. Dans son quotidien réglé comme une horloge, aucune place n’est laissée à l’improvisation, et encore moins aux relations humaines qu’elle considère comme une perte de temps pure et simple. Jusqu’à un matin de décembre où sa vie bascule. Renversée par un bus, Victoria sombre dans le coma et atterrit dans un… centre de réhabilitation de Noël ! Cette mystérieuse organisation lui propose un marché : pour se voir accorder une seconde chance, elle devra se racheter auprès d’une personne qu’elle a fait souffrir par le passé, et ce avant le 26 décembre, minuit.

Comme une déesse
Éditions Calmann – Levy
Roxanne Malone

Nina, pétillante trentenaire, est à la tête des Déesses, une agence conçue pour aider les femmes à tourner la page après une rupture. À l’approche de Noël, l’agence est en pleine effervescence : entre la décoration, les demandes de réservation, l’organisation d’un concours et la gestion des ex-maris mécontents, Nina ne sait plus où donner de la tête. Et comme si ça ne suffisait pas, Les Déesses fait l’objet d’un contrôle fiscal, mené par un inspecteur des impôts plutôt canon… Les fêtes de Noël s’annoncent mouvementées !

Le bazar du zèbre à pois
Éditions Plon
Raphaëlle Giordano

Basile, inventeur au génie décalé, vient d’ouvrir une boutique comme il n’en existe pas : « Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs », est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d’humour et de poésie, véritables déclencheurs d’émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi. Un soir, le carillon de la porte d’entrée retentit, un grand ado apparaît, voilà Arthur. Arth’ pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu’il est avec le système qui n’a pas l’air de vouloir lui laisser une place… au grand désespoir de sa mère Giulia, « nez » talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants.

La plus secrète mémoire des hommes
Éditions Philippe Rey
Mohamed Mbougar Sarr – Prix Goncourt 2021

En 2018, Diégane Latyr Faye, jeune écrivain sénégalais, découvre à Paris un livre mythique, paru en 1938 : Le Labyrinthe de l’inhumain. On a perdu la trace de son auteur, qualifié en son temps de « Rimbaud nègre », depuis le scandale que déclencha la parution de son texte. Diégane s’engage alors, fasciné, sur la piste du mystérieux T. C. Elimane, où il affronte les grandes tragédies que sont le colonialisme ou la Shoah. Du Sénégal à la France en passant par l’Argentine, quelle vérité l’attend au centre de ce labyrinthe ?

Premier Sang
Éditions Albin Michel
Amélie Nothomb – Prix Renaudot 2021

Dans ce 32e roman, Amélie Nothomb rend hommage à un père admiré, le diplomate belge Patrick Nothomb, décédé lors du premier confinement en mars 2020. « Donne à ton écriture le pouvoir de ressusciter ton père et de lui dire au revoir », se dit-elle alors. En se mettant dans sa peau, Amélie Nothomb lui emprunte ses mots et retrace ainsi la vie du père, depuis sa naissance dans un milieu aristocratique jusqu’à sa naissance à elle. On y lit les souvenirs d’un enfant marqué par la mort de son père et le désamour de sa mère, élevé par ses grands-parents maternels et séjournant de temps à autre chez son grand-père paternel, à la fois poète et despote. Amélie Nothomb raconte aussi la prise d’otages dans laquelle il faillit mourir, en 1964, à Stanleyville au Congo. « Les Nothomb étaient des fous furieux », glisse l’écrivaine.

Le Monde sans fin, miracle énergétique et dérive climatique
Éditions Dargaud
Christophe Blain (Scénario, Dessin) et Jean-Marc Jancovici (Scénario)

La rencontre entre un auteur majeur de la bande dessinée et un éminent spécialiste des questions énergétiques et de l’impact sur le climat a abouti à ce projet, comme une évidence, une nécessité de témoigner sur des sujets qui nous concernent tous. Intelligent, limpide, non dénué d’humour, cet ouvrage explique sous forme de chapitres les changements profonds que notre planète vit actuellement et quelles conséquences, déjà observées, ces changements parfois radicaux signifient. Jean-Marc Jancovici étaye sa vision remarquablement argumentée en plaçant la question de l’énergie et du changement climatique au cœur de sa réflexion tout en évoquant les enjeux économiques (la course à la croissance à tout prix est-elle un leurre ?), écologiques et sociétaux.

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut