Vous lisez actuellement
Caravane de l’emploi
Sombre Clair

Caravane de l’emploi

La caravane de l’emploi rempile et s’étoffe après le succès du dispositif lancé l’an dernier par la Communauté urbaine du Grand Reims Venez à sa rencontre le 28 juin à Croix-Rouge et le 12 juillet aux Châtillons.

La caravane sera le 28/06 parking Marmite Lab et La Boussole. © Photos AD Ville de Reims.
Philippe Wattier, adjoint délégué à la politique de la ville.

La Caravane de l’emploi sillonne les quartiers de Reims jusqu’au 12 juillet. « Le but est d’aller vers les jeunes sans emploi, pour favoriser la rencontre entre eux et les entreprises. » résume l’initiateur de cette opération, Philippe Wattier, adjoint au maire délégué à la politique de la Ville, à l’insertion et à la Cohésion Territoriale. « C’est apporter ce maillon qui peut faire défaut chez les personnes éloignées de l’emploi, qui n’y croient plus, parce qu’elles sont moins mobiles, moins en confiance. » Des secteurs éclectiques sont concernés, la Grande Distribution, la Boulangerie-Pâtisserie, l’Industrie de la Métallurgie, le Bâtiment, les métiers de l’aide à la personne, les entreprises temporaires d’insertion… Le petit village avec ses différents acteurs dont pôle emploi, prend place dans chaque quartier prioritaire avec ses barnums, et accueille chacun sans rendez-vous.

Faciliter la mise en relation

La ville et la Communauté urbaine ont un rôle important à jouer sur ce champ disciplinaire, estime Philippe Wattier. « Plus il y aura de personnes qui auront regagné le monde du travail, plus on aura de justice sociale » insiste-t-il. L’an dernier, plusieurs agences d’intérim ont capté une dizaine de personnes, qu’elles ont toujours dans leur portefeuille et 300 personnes ont été accueillies. Une belle victoire. « En France, plus d’1 M de jeunes sont sans emploi et sans formation ». Depuis un mois, de nombreux contacts ont été pris, même s’ils ne sont pas formalisés comme dans un bureau. « On met en avant qui est la personne, c’est un autre mode de contact qui n’est pas inintéressant. Les entreprises en tension qui n’ont pas assez de salariés rencontrent des personnes qui ont décroché totalement. » Cette année, plus de 53 entreprises ont joué le jeu. « On doit s’inscrire dans un autre mode de relation, les codes historiques de l’entretien d’embauche doivent évoluer. » Le 12 juillet, le camion « Magical Industy Tour » de l’UIMM* stationnera sur l’emplacement du marché des Châtillons de 10 h 30 à 17 h avec des démos d’usinage, conception industrielle, chaudronnerie-soudure, robotique…

Encore deux escales, à Croix-Rouge et aux Châtillons.
What's Your Reaction?
Hmm
0
C'est fou
0
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut