Vous lisez actuellement
Un certain art de vivre…
Sombre Clair

Un certain art de vivre…

La douceur de vivre dans notre région n’est pas étrangère aux délicats plaisirs gustatifs de ses spécialités culinaires, accompagnés d’un certain art de vivre, typiquement champenois. 

La qualité de vie est le critère primordial pour choisir sa région d’habitation.

Une enquête de SocioVision, réalisée en novembre et parue en décembre 2021, s’est penchée sur la perception qu’ont les Français de leur région d’habitation. On apprend beaucoup de choses en parcourant les résultats de cet observatoire, de l’incompréhension du nouveau découpage, à l’attachement marqué aux accents ou encore à la fierté de vivre dans telle ou telle région. Car les résultats sont finalement plutôt bons : 87 % des Français se sentent ainsi bien là où ils vivent. Et le critère primordial, loin devant le dynamisme du territoire, est la qualité de vie. Celle-ci est influencée par les paysages et la nature, le patrimoine, l’histoire et… la gastronomie. De ce côté, la Champagne est plutôt bien dotée. Entre spécialités culinaires et breuvages de référence, il fait bon se sustenter sur notre territoire. 

Des délices connus aux plus confidentiels

Il y a les grands classiques, ceux que l’on pense connus de tous. On les fait déguster à nos amis venus d’autres régions, on les offre quand c’est à notre tour de se rendre dans d’autres coins de France. Certains ont aussi marqué notre enfance, et, même s’ils ne sont plus forcément à notre goût, la nostalgie suffit à nous les faire apprécier encore aujourd’hui. 

83 % des habitants se disent fiers de leur Région Grand Est.

Et puis il y a les plus confidentiels, ceux qui tentent de se faire une place et puis, aussi, les petits nouveaux. Des produits locaux forcément, des spécialités, du salé, du sucré, de la moutarde aux biscuits en passant par les fromages… du Champagne, incontournable, du ratafia, du marc de Champagne, de la vieille fine ou encore du whisky ou de la bière. 

Et pour déguster tous ces mets, notre territoire propose de nombreux restaurants, avec chacun leur identité, étoilés ou non, tenus par des chefs avides de réconforter nos papilles. Mais aussi des bars à champagne, des lieux éphémères à découvrir, des endroits insolites connus par les initiés. Les producteurs, les artisans nous montrent leur savoir-faire et nous font déguster leurs produits de prédilection. On parcourt les multiples marchés, on s’échange les adresses de nos meilleurs pâtissiers, fromagers, boulangers, bouchers… On écoute les conseils des cavistes, que l’on applique à la lettre. En Champagne, ce qui est certain, c’est que chacun peut trouver de quoi se faire plaisir. 

De petites douceurs

Le fameux Biscuit Rose a été créé en 1691.

On compte plusieurs biscuits ou spécialités boulangères en Champagne. Le Biscuit Rose est bien entendu le plus connu. Décliné par de nombreux artisans-boulangers, on trouve différents formats, mais aussi différentes textures qui permettent de combler toutes les envies. Mais pourquoi cette couleur ? À l’origine, le gâteau était blanc. Pour aromatiser la pâte à la vanille, on écrasait les gousses et on incorporait les petites particules noires à la pâte blanche. Pour masquer cette pigmentation, jugée peu appétissante à l’époque, on a ajouté du carmin, du colorant rouge. 

Les croquignoles font également partie des favoris. Reconnaissables à leur forme de bâtonnets, à leur couleur crème ou rosée, et surtout à leur croquant ; on les déguste nature, aux amandes ou à la framboise. 

Une association pour promouvoir la gastronomie champenoise

Telle est la mission de l’association « Les Étoilés de la Champagne ». Elle souhaite ainsi mettre en lumière notre gastronomie au travers de ses Chefs, ses producteurs de fruits et légumes, ses agriculteurs, ses artisans, et ses vignerons. Créée par Vincent Dallet, elle rassemble les meilleurs Chefs de la Champagne. Ensemble, grâce à leurs forces créatives et leur savoir-faire, ils font rayonner notre région partout en France et même bien au-delà. 

Du sucré au salé

Le Pain d’Épices de Reims, la nonnette (petit gâteau circulaire de pain d’épices fourré de marmelade d’orange ou de confiture de framboise) ou encore le Gâteau Mollet Ardennais : les petits plaisirs sucrés ravissent toutes les papilles. Mais il n’y a pas que les spécialités sucrées qui suscitent l’attention des gourmets. 

En France, il existe 46 fromages bénéficiant d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP).

Au rayon fromage, par exemple, on trouve aussi de belles références dans notre région. Comme le Chaource, couronné d’une A.O.C. depuis 1970 et enregistré comme AOP depuis 1996.  Fromage à pâte molle, au lait de vache entier, avec une croûte fleurie, il ravit les connaisseurs. Le Langres est lui reconnaissable par sa couleur orangée et sa forme cylindrique avec une cavité en surface appelée « la fontaine ».  Il dégage une odeur puissante et, en bouche, on apprécie son goût subtil et unique. Le Cendré de Champagne est aussi une spécialité à découvrir. Il s’agit d’un fromage au lait de vache à pâte molle et à croûte fleurie. Il se présente sous la forme d’un disque plat de 11 cm de diamètre et de
3 cm d’épaisseur. De couleur gris poussière, la croûte, à l’aspect sableux, est composée de cendres de bois de peuplier ou de hêtre, ce qui donne ce goût fumé au fromage. À l’intérieur, la pâte couleur blanc ivoire est particulièrement tendre. Même si notre région est moins renommée que d’autres, elle compte ainsi différents fromages qui méritent la dégustation, on peut encore citer le Blochon, le Rocroi, le Camembert Ardennais ou encore le Brillat-Savarin. 

Des bars dédiés au fromage

Après les bars à vin, à champagne, à viande, … on trouve depuis quelques années des endroits dédiés entièrement au fromage. Dans ces lieux, il est possible de composer soi-même sa planche de dégustation. L’idée est de découvrir des spécialités de tous les coins de France, et bien au-delà, et de tenter des associations des plus classiques aux plus originales. Tenté ? Direction la rue de Mars à Reims, où Brice Debray, propriétaire des deux boutiques Brice Délice, vient d’ouvrir le Cheese Bar.

Des lieux pour assouvir sa passion pour le fromage.

Charcuteries, viandes et spécialités

Amateurs de charcuteries et de viandes, la région ne vous décevra pas. Le fameux Jambon de Reims reste un grand classique, très reconnaissable par sa forme et la chapelure jaune qui le recouvre. Le Jambon des Ardennes est aussi un incontournable, tout comme l’Andouillette AAAAA, le Pied de porc pané, les Lentilles de Champagne ou encore le Pâté Croûte. On retrouve ces spécialités chez les meilleurs artisans, mais aussi sur un bon nombre de cartes de nos restaurants, que la recette originale soit servie à la lettre ou quelque peu revisitée. 

Au cours du XIXe siècle, la moutarde était abondamment cultivée en Champagne.

Des condiments rémois

Même si elle reste moins célèbre que celle de Dijon, la moutarde de Reims gagne à être connue. Une seule maison la fabrique encore, la maison Charbonneaux-Brabant. Sous la marque « Clovis », elle propose un large choix de moutardes avec des recettes classiques, à l’ancienne ou des plus originales (Balsamique et miel, citron, curcuma, miel…). La maison propose également toute une sélection de vinaigre, avec, là aussi, du commun et du plus étonnant : Xérès, framboises, cidre miel, vin rouge, chardonnay, gingembre…  Des huiles complètent la gamme. Des propositions rares pouvant être utilisées pour des recettes originales : l’huile de noisette avec des viandes confites, l’huile de noix pour les salades composées, et celle aux pépins de raisin pour les salades.

Champagne ! 

322 millions de bouteilles de champagne ont été vendues en 2021.

Comment parler de l’art de vivre à la Champenoise sans parler … Champagne. Ce doux breuvage produit sur notre territoire, par des vignerons passionnés, connu dans le monde entier. L’année 2021 fut celle de tous les records, avec des chiffres de vente et d’exportation en hausse, de bons résultats qui se confirment cette année. Face aux défis que représente le dérèglement climatique, aux enjeux écologiques et économiques, les professionnels s’adaptent, innovent, anticipent, avec toujours la même ferveur. Vignerons indépendants, Maisons de Champagne, Coopératives : ils œuvrent au quotidien pour nous permettre de déguster notre vin préféré. Et pour être à la hauteur de leur travail, on se laisse tenter par les différentes cuvées, provenant des différents terroirs. On part à la découverte de nouvelles maisons, on est curieux, on élargit sa palette de champagnes préférés. À consommer avec modération, bien entendu, mais surtout avec des amis, sa famille, son amoureux-se : le champagne se partage, surtout avec des gens qui ont du goût.

La Champagne sur grand écran

Sorti le 8 juin, le film « Champagne ! », de Nicolas Vanier a été tourné l’été dernier dans le Pays d’Épernay et le Grand Reims. Un décor dans lequel Elsa Zylberstein, Stéphane De Groodt, François-Xavier Demaison, Sylvie Testud et Éric Elmosnino partagent fous rires, engueulades, réconciliations et surtout, bonnes cuvées.

D’autres breuvages à découvrir

Il n’y a pas que le champagne en Champagne. Il existe d’autres breuvages qui méritent que l’on tende notre verre. Le ratafia de champagne par exemple, qui se déguste en apéritif ou, aujourd’hui aussi, en digestif. Il figure depuis 2015 sur la liste des produits de Champagne ayant obtenu une reconnaissance officielle et européenne via l’IGP (Indication Géographique Protégée). Pour obtenir du ratafia, on ajoute de l’eau-de-vie de marc à du moût de raisin, on dit qu’il est élaboré par mutage. On le déguste avec du foie gras, du jambon cru, du melon…, il est également un ingrédient pour des plats typiquement champenois.

À déguster avec modération, et toujours bien entouré.

En Champagne, on élabore aussi du single malt. En plein cœur du Parc de la Montagne de Reims, on trouve la distillerie Guillon qui propose une gamme unique de 16 spiritueux de malt. Il est possible de visiter les lieux, pour en savoir davantage sur le processus d’élaboration, et de déguster ce spiritueux au goût unique et inimitable. 

Une gamme de vodka est également élaborée à partir de raisins de notre terroir. 

Au rayon des vins tranquilles, on trouve quelques références, avec notamment le Bouzy rouge, qui était servi sur les tables des banquets des rois de France lors de leur passage à Reims. 

Des brasseries artisanales à découvrir

De plus en plus de brasseurs proposent, sur notre territoire, des bières artisanales. En plus des dégustations, on participe à des visites, mais aussi à des ateliers nous permettant de nous initier à l’art du brassage. 

S’approvisionner

Savoir où bien se fournir pour trouver des produits de qualité.

Nous avons tous nos adresses préférées, que l’on partage parfois, que l’on garde jalousement secrètes à d’autres moments. Nos artisans boulangers-pâtissiers, bouchers-charcutiers, fromagers, les primeurs, les cavistes… : chez ces passionnés du bon, on trouve tout pour nous régaler.

Avides de produits frais, élaborés localement ? Les cueillettes, les magasins de producteurs ou encore les ventes directes à la ferme permettent d’obtenir des produits de qualité, mais aussi d’échanger avec ceux qui les cultivent : on en apprend davantage pour être pleinement conscient de ce que l’on met dans nos assiettes.

Autre bon plan, les épiceries fines qui fleurissent dans nos villes. Elles sont en général tenues par des amateurs de bon goût, qui veulent avant tout faire partager leurs trouvailles, qu’elles soient locales, ou proviennent d’autres régions de France. On pousse la porte et on se laisse guider par les propriétaires des lieux. 

Flâner au marché

Mais il est un lieu où l’on aime aussi particulièrement flâner : le marché. Les couleurs des étals, les odeurs qui viennent chatouiller nos narines, les dégustations improvisées pour finir de se convaincre d’acheter ce merveilleux produit. 

À Châlons-en-Champagne, le marché se tient 3 jours par semaine : le mercredi, le samedi et le dimanche. Devant la halle du marché et sous celle-ci, de nombreux producteurs nous accueillent.

Des étals qui mettent l’eau à la bouche

Les mardis, mercredis, samedis et dimanches, les Sparnaciens peuvent profiter de plusieurs marchés situés dans différents quartiers de la ville. Un marché aux étoffes rue de la Poste le mardi et le samedi, alimentaire le mercredi matin à la Halle Saint-Thibault avec une dizaine de vendeurs (poissonnier, boucher-charcutier, fruits et légumes) et place Fada N’Gourma avec ici une vingtaine de commerçants. Le samedi matin, direction la Halle Saint-Thibault et le dimanche matin, on se rend place Auban Moët. 

Le nom du plus beau marché de France 2022, élu par les ses téléspectateurs du 13 h de TF1, devrait bientôt être connu.

À Reims, il y a quasiment un marché chaque jour de la semaine, aux quatre coins de la ville. Pour trouver celui qui nous correspond, on fait le tour des étals, on goûte et on choisit le lieu qui nous correspond le mieux ; ou on en change chaque semaine. 

Et dans les villages avoisinants aussi, des marchés se tiennent régulièrement pour permettre à tous de connaître le plaisir de déambuler dans les allées en laissant ses sens décider du menu du jour.

Où déguster ? 

On l’a souvent répété ces derniers mois : les Français se sentent bien chez eux, la maison est devenue un vrai refuge. On y passe plus de temps, on s’équipe pour recevoir ses proches comme dans les meilleurs restaurants. Mais les beaux jours arrivent et il est (grand) temps de sortir de son cocon. Notre territoire regorge de bonnes adresses : de prestigieux étoilés, des restaurants incontournables, des plus confidentiels qui méritent le détour… mais aussi des bars à vins ou encore ces lieux éphémères incroyables offrant une autre expérience. On a tout l’été pour tout tester, tout tenter et pour pouvoir choisir notre prochain QG et dresser la liste de tous ces endroits où il faudra retourner bien vite, même quand l’été sera passé. 

Sortir pour tester toutes ces belles adresses où déguster mets et vins en bonne compagnie.

Les papilles dans les étoiles

La Marne compte aujourd’hui sept restaurants étoilés : L’Assiette Champenoise à Tinqueux et ses 3 étoiles (Seuls 31 restaurants en France bénéficient de cette reconnaissance), Racine et Les Crayères à Reims et leurs 2 étoiles, et enfin Le Foch à Reims, Le Grand Cerf à Montchenot, Le Royal à Champillon et l’Hôtel d’Angleterre à Châlons-en-Champagne qui affichent tous 1 étoile. Une reconnaissance de la qualité de la cuisine, mais aussi de la beauté du cadre dans lequel vous êtes accueillis pour déguster les mets les plus savoureux. 

Les lieux éphémères de l’été

Ils apparaissent en même temps que les beaux jours pour rassasier les habitants et les touristes. Bars, glaciers, restaurants ou concepts beaucoup plus grands, dans tous les sens du terme : on y mange, on y boit, dans une ambiance cool, décontractée, feutrée ou carrément très festive. Une seule question persiste : aurons-nous assez de tout l’été pour tout tester ?

Voir aussi

Des lieux éphémères pour déguster tout l’été.

Boire un verre à la plage

Du 2 juillet au 28 août, le Grand Jard se transformera, comme chaque année, en immense plage. Chacun pourra y pratiquer son activité préférée : farniente grâce à la quarantaine de transats installés, mais aussi sports, nautiques ou terrestres, ou encore lecture grâce à la bibliothèque éphémère. Mais il sera aussi possible de boire un verre ou de grignoter, grâce aux bars, restaurants et glaciers installés. 

À Reims, la Guinguette est aussi de retour. L’édition 2022 se déroulera du 15 juin au 28 août, toujours au parc de la Roseraie, situé le long du canal. Un décor qui appelle à la détente et à la déconnexion totale. Au programme, des animations tout au long de l’été, des concerts, des spectacles et aussi une offre de restauration, avec notamment un foodtruck. Il est ainsi possible de partager une coupe, une bière, dans cet environnement bucolique et festif. On y a va en journée, pour un petit apéritif ou pour une soirée endiablée, avec un seul mot d’ordre : profiter !

Découvrir le Food Court de Magasin Libre

Magasin Libre, saison 2, c’est parti. Au programme : les ingrédients qui ont fait le succès de la première édition, et des nouveautés à découvrir sans hésitation. Parmi celles-ci, la création d’un Food Court, couvert pour pouvoir se restaurer même en cas de temps maussade.  Quatre restaurants y sont installés : différentes propositions culinaires, différents tarifs pour permettre à tout le monde de trouver son bonheur. Une boulangerie tout d’abord, Le Trio, qui propose des pâtisseries, mais aussi des viennoiseries et des pizzas artisanales. Il paraît même qu’on peut ici y déguster un des meilleurs flans pâtissiers du coin… Deuxième proposition : En binôme. Au menu : des planches de charcuteries et de fromages, de savoureux croque-monsieur, des bagels… Au Cartel 23, place aux burgers généreux, préparés avec de la viande bovine d’origine française, et aux saucisses frites, de quoi ravir les appétits les plus féroces. Et enfin, on découvre cette année à Magasin Libre Nicky’s BBQ, et ses viandes fumées sur un barbecue texan « SMOKER ». 

Le Food Court de Magasin Libre : une adresse à ne pas rater. © Vince Vdh.

Même si l’objectif est de bien nourrir les visiteurs, l’idée est aussi ici de soutenir des projets d’entrepreneurs locaux motivés. Les 4 enseignes sont ainsi dans la même lignée : des produits de qualité et une façon d’aborder la restauration pertinente, parfaitement dans l’air du temps. Et comme les propositions sont nombreuses et diversifiées, on est obligé de revenir plusieurs fois pour bien tout goûter.

Ces lieux où l’on se sent bien

Envie de boire un verre entre amis ou de déguster de bons petits plats ? À Reims, Épernay ou Châlons-en-Champagne ou dans les villes et villages avoisinants, on trouve des lieux où il fait bon s’attabler. Voici quelques adresses, mais la liste n’est, bien entendu, pas exhaustive : à vous de la compléter avec votre propre expérience.

La Taproom du Shed

Dans ce lieu atypique, les amateurs de bière sont plus que bien accueillis. Ils ont le choix parmi une quinzaine de bières artisanales brassées sur place. Le lieu abrite la microbrasserie familiale et indépendante : Senses Brewing. Côté restaurant, la carte est volontairement minimaliste pour proposer des plats élaborés à partir de produits sourcés localement. Mais le Shed est bien plus qu’un lieu de restauration : c’est un tiers-lieu avec de nombreuses propositions, à aller découvrir rapidement.

Les amateurs de bières ont aussi leurs adresses de prédilection.

Bar à vin, bar à viande

Le Gueuleton, à Reims, se présente comme le repaire des Bons Vivants. Situé au pied de la cathédrale Notre Dame de Reims, on y déguste une cuisine sincère et authentique, mettant en avant des produits de qualité, proposée par la chef, Céline Lebée. Et le Gueuleton, c’est aussi 1 000 références de fins et de champagnes. 

Le Bistro des Anges est lui aussi situé au pied de la cathédrale, mais il lui fait face. Qu’est-ce qu’on y trouve ? Une ambiance chaleureuse, des produits de qualité, avec des plats qui changent au fil des saisons, mais aussi un grand bar en étain. Sur celui-ci, on déguste planches et tapas, accompagnés de vins choisis parmi la centaine de références du monde entier, ou des cuvées de toute la Région Champenoise.

Le ChampGarden : 1 200 m2 de Bar-terrasse, de quoi déguster quelques
coupes dans un décor unique.

Un ChampGarden à ciel ouvert

C’est un décor unique pour boire une coupe : au cœur de la friche industrielle de Magasin Libre, le Champgarden s’inspire des BerrGardens qui apparaissent en été dans les parcs munichois. 1 200 m2 de Bar-terrasse en plein air, avec une scène pour accueillir blindtests, scènes ouvertes, DJ, festival d’art visuel, … « Nous voulions créer les conditions d’une dégustation décalée, par le lieu, par l’état d’esprit, explique Arnaud Bassery, président et fondateur du Bloc. Un endroit décontracté, une façon simple de passer un moment ensemble ». Pour permettre l’accès au plus grand nombre, la carte comporte 33 références de champagne. Des bières locales artisanales, mais aussi quelques références de vins comme le Voile de Chardonnay du Domaine des Carlines, la complètent. 

Une maison, plusieurs propositions

On s’attable en terrasse et on profite.

Cʼest une véritable institution rémoise, qui compte ses fidèles clients, séduits par la générosité de la cuisine comme des propriétaires. La Maison Kikel compte trois établissements. Trois lieux pour trois propositions et ambiances différentes. Un restaurant convivial, un « bistronomique », Au Cul de Poule, une cave à manger, Au Cul Sec, et une brasserie nommée Les Cocottes. Le point commun ? La qualité des produits, la convivialité : à s’y attabler d’urgence… Et pour compléter l’offre, la Maison Kikel a annoncé l’ouverture début septembre d’une nouvelle adresse, toujours rue de Cernay : une boulangerie-pâtisserie, nommée élégamment Garance. 

Des lieux qui ont du style

La qualité des produits servis est importante, mais l’ambiance l’est tout autant.

Le Clos, c’est l’adresse incontournable des soirées rémoises. Sa terrasse à l’atmosphère unique séduit en été avec ses guirlandes, ses oliviers, ses orangers, son terrain de pétanque… Le Clos, c’est donc un bar à vins à l’esprit Guinguette.  On y trouve aussi un club de jazz où les amateurs comme les curieux viennent se détendre au son des groupes qui jouent en live. Concerts, scènes ouvertes, le lieu se réinvente, pour le plus grand plaisir des rémois. 

Envie d’un décor détonnant ? Rendez-vous au BlackPearl place d’Erlon. Ce bar propose une trentaine de rhums arrangés, des vieux rhums et whiskys, plusieurs références de tequila et dix becs de tirage de bière. Le midi, on déguste des planchettes de charcuterie et fromages corses, des tartines, des salades. Le soir, on passe en mode tapas. 

Prendre de la hauteur

On grimpe pour mieux admirer la ville ou la nature qui nous entoure. À Reims, on découvre le Gabrielle : ce restaurant prend ses quartiers au dernier étage d’un bâtiment moderne conçu par l’architecte Ricardo Vasconcelos et offre une vue inédite sur la cathédrale. Autre endroit où s’élever pour mieux déguster : le Perching Bar installé au cœur de la forêt de Verzy. 

On grimpe en haut d’un chêne des Faux de Verzy pour déguster sa coupe.  © Carmen Moya – Office de Tourisme du Grand Reims.

Cavistes et bars à champagne

Sur notre territoire, on compte aussi de beaux établissements spécialisés dans le vin et le champagne. Qu’ils soient uniquement cavistes, ou qu’ils proposent un bar pour une dégustation sur place, ces professionnels savent conseiller, orienter, expliquer pour que notre choix soit le bon. Il en existe beaucoup, on peut citer par exemple le Parvis situé juste en face de la cathédrale de Reims ou encore Le Pressoir rue Henri IV. À Châlons-en-Champagne, on se retrouve chez CPH, La Grande Boutique du Vin, avenue du Président Roosevelt, et, à Épernay, direction La Fine Bulle, à quelques mètres de l’avenue de Champagne. 

Passer un été au Phare

Le Phare de Verzenay se dresse au milieu de sa mer de vigne, pour nous offrir une vue imprenable sur le vignoble. Son jardin panoramique est un havre de paix, où l’on passe un moment tranquille, hors du temps. Et cette année encore, des concerts sont prévus chaque week-end de la saison estivale. Des artistes locaux et nationaux à venir écouter équipé de son pique-nique. L’occasion également de déguster des champagnes des vignerons de la Montagne de Reims.

What's Your Reaction?
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0
Top !
0
Wahou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut