Vous lisez actuellement
Ton bol en braille
Sombre Clair

Ton bol en braille

Passionnée de poterie, Stéphanie donne des cours et a créé son auto-entreprise, l’atelier « Autour de la terre ». Elle a eu l’idée un jour, de faire un bol avec le prénom en braille. Quelques points en relief qui changent tout et qui lui ont valu un article dans Le Parisien !

Stéphanie Verger s’est aménagé un atelier. © Photos Autour de la terre.

Originaire du Berry, pays des sorciers et des potiers, Stéphanie Verger est rémoise d’adoption depuis 13 ans. Journaliste à l’union, où elle travaille pour le pôle digital, elle a commencé à faire de la poterie à La Réunion. « C’est une artiste qui m’a appris les bases » dit-elle. « Ce qui me plaît, c’est la poterie au tour » Justement, son mari lui en a offert un en 2020, alors qu’elle avait envie de s’y remettre. « Ça fait un bien fou ! Pas au corps, avec les courbatures, mais au mental, car on doit être concentré sur ce qu’on fait » explique-t-elle. « Ça te déconnecte et te connecte à toi-même et au moment présent. » Pour le plaisir, elle s’est inscrite à des ateliers, a suivi des stages et des formations à Paris pour progresser dans la technique, apprendre l’émaillage. À la rentrée 2021, elle devient bénévole à l’atelier de poterie de St Brice Courcelles qui dépend du centre social. « J’ai eu envie de faire des initiations au tour, personne ne s’en servait. » 

Des cours et des créations

Le bol en braille décliné dans d’autres formes.

Les bols en braille, elle en a eu l’idée car elle voulait faire un cadeau à la fille d’une amie. « Une ado de 13 ans aveugle qui adore le fait main et fabrique plein de trucs. J’ai voulu lui faire un bol à céréales, genre bol breton à prénom. » Elle écrit le prénom en petit relief avec un bol rose pour la jeune fille et un autre pour sa sœur. « C’était presqu’un prototype ! Aujourd’hui, je n’utilise pas le même émail. J’ai mis le bol sur Instagram et j’ai été contactée par Le Parisien ! J’ai eu aussi des commandes, de gens qui voulaient en offrir, ou pour eux-mêmes. Mais je ne veux pas faire de marketing là-dessus » se défend-elle. « Je l’ai fait à la base parce que ça me faisait plaisir ! » Depuis janvier elle donne des cours. Elle a aménagé un atelier chez elle exprès. « Je m’y consacre à mi-temps, par le bouche à oreille et les réseaux sociaux. » De fil en aiguille, elle a créé une petite production de vaisselle, tasses, mugs, assiettes, vases, bougeoirs… Travaille le grès blanc, et un grès noir granuleux qu’elle laisse brut, fait ses propres émaux. Vivement que l’on puisse trouver ses créations en boutique.
– instagram @atelier_autourdelaterre
[email protected]

What's Your Reaction?
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0
Top !
0
Wahou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut