Vous lisez actuellement
LGM-1, un ovni se dévoile
Sombre Clair

LGM-1, un ovni se dévoile

Couleurs vives, buildings, références exotiques, l’artiste digital LGM-1 expose  jusqu’au 12 novembre chez DP Gallery ses œuvres inspirées par ses voyages en Asie et son métier d’architecte, mêlant nature et urbanisme.

LGM-1, artiste digital inspiré.

« Plus qu’une exposition, ce qui est proposé est une expérience » prévient LGM-1, « Little Green Men n°1 », pseudo choisi en référence au premier signal connu extraterrestre. Avec la complicité de Matthias Philippe, de DP Gallery, c’est toute une scénographie qui est présentée Passage Talleyrand, dont la finalité est d’emporter les gens dans une histoire, un voyage et qu’ils accrochent.

Arrivé dans le milieu de l’art il y a un an et demi, Julien Maillot est connu pour ses réalisations rémoises, Halles, bars revus version futuriste, on l’a vu sur des marchés de créateurs. « Je voulais présenter mon univers » Cette expo, baptisée Intro, a l’ambition de présenter toutes ses références, sous forme d’expérience à vivre pour les visiteurs dans sa galerie secrète, galerie dans la galerie. Encens de temple bouddhiste, musiques cambodgiennes, il n’y a plus qu’à se laisser emporter par les 12 œuvres exclusives sur l’Asie qui y sont accrochées, scènes colorées et lumineuses, figuratives, abstraites, réalistes et symboliques, à la manière d’une balade introspective.

Un bar selon son processus créatif de mélange de dessins et de techniques numériques.

Ateliers et surprises

L’œuvre grand format 100 x 100 qui sera vendue aux enchères.

Une 13e œuvre grand format sera vendue aux enchères le 12 novembre. « Les fonds récoltés iront à une association caritative rémoise « Art » qui utilise l’art comme levier thérapeutique. » En attendant, l’artiste est présent à la Galerie tous les samedis, où des ateliers participatifs sont mis en place de 14 h à 18 h.  LGM-1 travaille de manière numérique via des logiciels utilisés en archi, en séries limitées. Passé chez les Jésuites à Saint-Joseph, il a étudié l’architecture à Nancy puis travaillé 4 ans à Paris. C’est en effectuant un stage de 6 mois à Pékin en 2011, qu’il découvre un continent inspirant. Inde, Birmanie, Laos, une année au Cambodge, Vietnam… « J’ai voulu y retourner, parce que leur mode de vie me correspond » dit-il. « Le fourmillement des personnes dans les grandes villes, le bruit, les odeurs, sont parfois éprouvants, mais le spirituel et le religieux qui imprègnent la vie de tous les jours me parlent » avoue cet hyperactif talentueux, qui envisage des expositions à l’étranger.
– DP Gallery. Entrée libre, réservations souhaitées. 2 bis Passage Talleyrand.

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
1
J'aime
0
Hmm
1
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut