Vous lisez actuellement
La future Voie des Sacres
Sombre Clair

La future Voie des Sacres

La Voie des Sacres est un des grands projets de requalification urbaine de la ville centre du Grand Reims pour inscrire le centre historique de Reims dans le 21e siècle.

Ce que pourrait être une bande équipée en ville. © Leclercq Associés.

« Le projet de Voie des Sacres fait partie d’une concertation très large de plus de 200 personnes, commerçants, riverains, menée depuis 6 mois, du 5 juillet dernier à la fin de l’année 2022 » retrace le maire de Reims Arnaud Robinet. C’est un grand projet du mandat qui fait partie du projet Reims Grand centre, accompagné par le cabinet d’architectes François Leclercq. 

« Emblématique de la ville, la voie des Sacres reliant la cathédrale Notre-Dame et la basilique Saint-Remi, est un axe chargé d’histoire » justifie-t-il.  « Mobilité, commerces, logements, culture et études se rencontrent sur cette artère dynamique ». À la suite du projet urbain ayant déjà donné vie aux Promenades Jean-Louis Schneiter, à Reims Arena, à l’UCPA Sport Station etc, la réhabilitation de cette Voie envisage qu’elle soit étendue au-delà du parcours « Cathédrale-Basilique », traversant ainsi les axes Talleyrand, Chanzy et Gambetta, jusqu’à la place des Droits de l’Homme, soit 2,5 km de bout en bout !

Des fonctions urbaines à retrouver sur la chaussée. © Leclercq Associés.

Conserver la vie de quartier

« L’objectif est de co-construire le projet avec les Rémois, grâce aux multiples rencontres et ateliers menés. Le projet définitif sera connu au premier trimestre 2023 et les travaux lancés en 2024 et 2025, les fouilles archéologiques fin 2023. Jusque là, rien n’est ficelé ! » insiste Arnaud Robinet. « Ces travaux vont améliorer la qualité de la vie, mais aussi les réseaux de transports avec les Bus à Haut Niveau de Service, tramway sur pneus. L’objectif est de réduire le nombre de bus, tout en les rendant plus efficients, avec le BHNS  à l’horizon 2025, de faire un partage du domaine public pour réorganiser l’espace entre vélos, véhicules et piétons. Il est aussi question de végétalisation, de mise en valeur du patrimoine et d’une voie culturelle, avec le souci de conserver la vie de quartier. » On retrouve pèle-mêle des demandes d’élargissement des trottoirs pour mettre des terrasses pour les métiers de bouche, de pistes sécurisées, de mise en valeur du patrimoine, de gestion du ramassage des déchets, de stationnement des livraisons, de desserte des établissements scolaires… Le projet de requalification sera construit sur mesure, avec les rémois.

Arnaud Robinet maire de Reims. © A.D – Ville de Reims.
What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut