Vous lisez actuellement
Festoyer

Festoyer

Après des années compliquées, il est temps de célébrer les moments les plus intenses de notre vie, entourés de nos proches.

Mariages, baptêmes, célébrations laïques et nouvelles réceptions : après des années de contraintes, il semblerait que de plus en plus de personnes souhaitent se rassembler pour fêter, ensemble, les grandes étapes de leur vie. 

Il est temps de célébrer les belles choses.
300 000 mariages sont prévus cette année, du jamais vu depuis 20 ans.

Le mariage, par exemple, connaît un véritable rebond. Le secteur s’apprête donc à vivre une année record, avec un nombre d’unions dépassant le chiffre déjà très important de 2022 (on comptait alors 244 000 mariages, chiffre qui n’avait pas été vu depuis 10 ans). Après plusieurs années perturbées par la pandémie, de nombreux couples ont ainsi été obligés de reporter leur union. Avec une conséquence : un bel embouteillage de cérémonies. La saison des mariages va par conséquent devoir s’étirer jusqu’à novembre ou décembre ; certains prévoient même des célébrations un autre jour de la semaine, différent du traditionnel samedi. 

Entre tradition et modernité

Pouvoir enfin organiser son mariage sans risque de report, sans contraintes sanitaires ou craintes d’un cluster géant comme cadeau aux invités, provoque chez les futurs mariés des envies de voir les choses en grand. Les tendances pour cette année oscillent entre un vrai retour de la tradition, avec des robes de mariée très classiques, des photos sur pellicule, des gâteaux XXL, et des cérémonies résolument ancrées dans l’époque, faisant la part belle au digital et à l’écologie. 

Des cérémonies en petit comité assumées

Si certains futurs mariés ont décidé de mettre « les petits plats dans les grands », d’autres ont choisi délibérément de célébrer leur union en petit comité. Ce ne sont pas les contraintes sanitaires qui ont guidé leur choix, mais bien la volonté de préserver leur intimité. Ils optent alors pour une cérémonie simple, sincère avec une poignée d’invités seulement, avant une réception tout aussi sobre. Ici, pas de grande salle, de château ou de chapiteau dressé : on se retrouve dans un restaurant, ou au domicile des mariés ou des parents, afin de fêter ensemble la nouvelle union. Une autre soirée peut avoir lieu quelques semaines plus tard avec, cette fois, un plus grand nombre de convives.

Des célébrations qui s’éternisent

Les futurs mariés aiment s’unir sur leurs terres natales, dans nos régions ou même à l’étranger. Et pour profiter davantage encore du moment avec ses proches, on assiste de plus en plus à des célébrations qui s’étirent sur tout un week-end. Pour cela, on prévoit des animations pour les invités, afin qu’ils puissent faire connaissance, se retrouver et plonger doucement dans l’ambiance choisie pour le mariage. C’est aussi l’occasion de faire découvrir la région, le pays avec des excursions, des visites commentées, mais également du temps libre et du repos pour garder ses convives en pleine forme pour les festivités. 

Des fêtes pour entrer dans l’ambiance.

La tendance « Welcome Party »

Pour ces mariages qui durent plusieurs jours, il est de bon ton d’organiser un évènement pour saluer l’arrivée des convives. Celui-ci peut rassembler tout le monde, on le nomme ainsi « Welcome Party » ; l’objectif est de permettre aux invités de se familiariser avec l’atmosphère. Cela peut être un barbecue, un pique-nique sur la plage… l’idée est de leur proposer un sas de décompression pour qu’ils soient totalement détendus pour fêter les noces.
Autre option, plus intimiste, le « Welcome Diner ». Comme son nom l’indique, il se déroule le soir, la veille du grand jour. On va alors réunir parents, témoins, amis les plus proches pour une réception en petit comité.

Des unions écofriendly

Pour limiter leur budget, mais aussi par conviction environnementale, de nombreux couples font le choix d’une réception plus responsable et pensée dans un souci de laisser une empreinte écologique minime. Comment procèdent-ils ? La solution la plus simple est de faire appel à un wedding planner spécialisé, qui disposera de toutes les astuces et adresses. 

Une décoration green à moindre impact pour son union.

Mais pour ceux qui organisent ce grand évènement seuls, l’idée est de restreindre au maximum l’impact sur l’environnement. Le lieu de la réception sera alors stratégique. Il faudra qu’il soit facilement accessible, proche de celui de la cérémonie, avec, dans l’idéal, des hébergements sur place. Un site avec du caractère permettra aussi de ne pas abuser de la décoration. Et pour une déco green, on adopte le réflexe des 3 R : réduire, réutiliser, recycler. 

Pour les trajets de ses invités, on privilégiera les mobilités douces, avec l’organisation de covoiturage, la location de véhicules hybrides… Et pour les mariés, on oublie l’arrivée en grosse cylindrée pour préférer vélos, tandem, trottinettes électriques, barques ou encore hover-boards pour les plus téméraires. 

Du traiteur à la tenue des mariés

Pour le repas, on privilégie bien entendu les produits locaux, de saison et bios, si possible. Certains traiteurs se spécialisent dans ces prestations et proposent des formules clé en main. On porte également une attention particulière aux déchets. On va les réduire au maximum – certains mariages ont pour thème le zéro déchet – les trier et les valoriser. Et pour éviter le gaspillage alimentaire, on ajuste au plus près les quantités et on redistribue le surplus à des associations locales. 

Pour le choix des tenues, on pense aussi responsable et durable. La seconde main est là encore une bonne alternative, comme les solutions de location. Pour une robe neuve, on sollicite les couturiers indépendants, les créateurs français. Certains proposent également de retoucher votre vêtement après le mariage, afin de pouvoir la reporter par la suite. 

Moins de papier

On limite l’utilisation du papier, avec des solutions digitales par exemple pour les faire-part. Et si l’on veut vraiment une version papier, on se rapproche d’un imprimeur qui maitrise les codes écoresponsables. Il pourra ainsi apporter son expertise sur le choix des encres, du papier, etc. Sur site, on évite de démultiplier les supports et on privilégie les alternatives naturelles pour indiquer les places à nos invités (tissu, bois, galets). 

Brunchs, menus végans et gâteaux XXL

Les plats servis lors de la réception sont un point crucial du mariage. La qualité, l’originalité et même le tempo du service : rien ne doit être laissé au hasard.

Des gâteaux de mariage XXL aussi beaux que bons.

En accord parfait avec le thème choisi par les mariés, les menus doivent aussi aujourd’hui être inclusifs. C’est-à-dire, qu’ils doivent intégrer les éventuelles allergies alimentaires et les préférences de chacun (végans, végétariens, etc.). 

Et pour apporter un peu de singularité, certains mariés revisitent le traditionnel repas assis. Cela peut être un cocktail, avec diverses animations culinaires, des food-trucks, etc. Le brunch est actuellement très tendance. Il permet notamment de recevoir ses invités à un moment différent et, avec le nombre croissant de célébrations, celles-ci sont parfois décalées à des horaires moins classiques. Le brunch est également une bonne alternative pour les budgets serrés puisqu’il évite la prestation globale salle/traiteur/animation de la soirée. Mélange de mets sucrés et salés, il peut aussi être servi le lendemain du mariage. 

Côté dessert, c’est le retour des pièces montées surdimensionnées et des gâteaux XXL. Ils sont ornés de décorations spectaculaires, mais la saveur n’est pas pour autant reléguée au second plan : les mariés veulent du beau, mais surtout du bon à servir à leurs convives. 

Quelle robe pour le grand jour ? 

Plusieurs tendances se dévoilent en 2023, mais la robe de mariée doit avant tout correspondre à la morphologie et aux envies de la future épouse. Car s’il y a bien un jour où il est important de se sentir bien, c’est celui-ci. C’est aussi la raison pour laquelle les tendances se multiplient : afin de répondre aux désirs de tous.

Celles qui se détachent cette année ? Il semblerait que les créateurs aient misé sur le romantisme et sur la modernité. On retrouve ainsi des tissus vaporeux, des dentelles, de l’organza, du tulle. Les modèles bimatières sont aussi très présents dans les collections, avec des versions très sensuelles et délicates. 

Les décolletés et dos nus sont très travaillés, les jeux de transparence ainsi que le fameux « effet tatouage » sont très en vogue. Les créateurs jouent aussi avec les découpes et la tendance du cut out : des découpes géométriques originales qui dévoilent la peau et sculptent la silhouette. 

Crop-top, combinaison et short

Si certaines mariées restent très traditionnelles, d’autres bousculent les codes. On retrouve ainsi des modèles de robes courtes ou encore des mix crop-top et jupe haute. La combinaison-pantalon apparait dans plusieurs collections, comme les tuniques ou même le shorty. Le tailleur emprunté au vestiaire masculin peut aussi être une option intéressante. 

Faire sa demande

La demande en mariage officielle est un rite de passage presque incontournable, puisque seuls 20 % des cérémonies ont été organisées sans, selon une étude menée en 2022. Et dans les relations hétérosexuelles, elle est toujours en grande partie à l’initiative de l’homme (71 % des demandes ont été faites par des hommes), mais les femmes sont de moins en moins frileuses à proposer à leur conjoint de s’unir. 

Moins d’improvisation et toujours plus de mise en scène pour les demandes en mariage.

Et les mises en scène sont de plus en plus réfléchies et affutées. Parterre de roses, flashmob avec tous les copains, lors d’un concert avec la complicité de l’artiste, d’une rencontre sportive, à bord d’un bateau, d’une montgolfière … : tout est possible. 

Des agences sont même spécialisées dans l’organisation de ce type d’évènements. Elles peuvent ainsi avoir accès à des endroits confidentiels et spectaculaires, ou proposer de véritables expériences. Derniers scénarios en date pour l’une d’entre elles : la demande en mariage sur les lieux du naufrage du RMS Titanic. À bord d’un submersible de haute technologie conçu pour l’exploration des grandes profondeurs, le couple pourra admirer les fonds marins, puis l’épave du célèbre paquebot au travers d’un hublot panoramique. 

La télé aime les mariages

Les émissions autour de la thématique du mariage sont toujours bien présentes. On va découvrir des reportages sur l’organisation de cérémonies hors-norme, mais aussi beaucoup de programmes de télé-réalité. Le sujet va être, tout d’abord, le choix de la robe, avec, en général, des conflits entre la future mariée et ses accompagnatrices qui mettent à mal ce beau moment. Les professionnels arrivent tout de même toujours à trouver la robe qui met tout le monde d’accord.

Voir aussi

Médiatiser son union pour remporter sa lune de miel.

Il y a aussi la fameuse émission « Quatre mariages pour une lune de miel ». Le concept ? Quatre mariées s’invitent chacune à leur réception, elles se jugent entre elles et la grande gagnante remporte son voyage de noces. Si certains regardent le programme pour dénicher des idées pour leur propre mariage, l’ambiance bien souvent délétère et faisant la part belle à la mauvaise foi a de quoi en révulser plus d’un. 

Autre émission qui ne laisse personne indifférent : « Marié au premier regard », MAPR pour les initiés. Les futurs mariés font ici confiance à la science pour trouver leur âme sœur et l’épouse lors d’une cérémonie réunissant leurs proches. Ils apprennent ensuite à se connaître et confirment ou non leur union quelques semaines plus tard. La 7e saison a débuté le 20 mars dernier sur M6 et elle rassemble fans inconditionnels et curieux. Cette année, 14 candidats seront mariés par les experts, 8 hommes et six femmes. 

Les enterrements de vie de célibataires toujours d’actualité

Cʼest une tradition qui apparait au XVIIIe siècle et qui ne concernait à l’origine que les futurs mariés. Dans les années 1970 et 1980, les futures épouses commencent elles aussi à avoir droit à leurs soirées. 

Le principe : chacun célèbre la fin de son célibat avec ses amis respectifs. S’il y a quelques années, les garçons restaient avec les garçons et les filles avec les filles, on assiste aujourd’hui à des évènements avec davantage de mixité. 

Le déroulé des festivités évolue également. Finies la tournée des bars déguisés en lapin pour vendre du papier toilette ou des préservatifs, la séance de paintball ou de spa avant la bringue ; tout ceci laisse place depuis plusieurs années à de véritables expéditions. Là aussi, des sociétés proposent l’organisation de A à Z de ces week-ends à l’étranger. Les capitales européennes sont prises d’assaut par des bandes d’hommes et de femmes en quête de moments mémorables sans aller jusqu’à reproduire l’intrigue des films Very Bad Trip, mais en ayant tout de même des choses à raconter en rentrant. 

Les EVJF se modernisent ; on les nomme d’ailleurs plus communément aujourd’hui des Bridal Shower, et leur objectif n’est plus de mettre au défi la future mariée, mais plutôt de lui faire plaisir et lui permettre de se détendre.

Urban leisure and lifestyle. Arrogant women with champagne. Sunglasses, bathrobes and towel turbans on. Bare legs.

Miser sur l’effet de surprise 

Enlever le ou la promis(e) pour lui faire vivre un week-end surprise peut être une bonne idée. Il faut juste compter sur la complicité du ou de la conjoint(e) et s’assurer que la personne aime les surprises. Il faut aussi y aller doucement : se retrouver bâillonné à l’arrière d’un van peut provoquer une crise de panique et la vue d’individus masqués emmenant une personne cagoulée peut vite prêter à confusion. Pour éviter de passer ce week-end en garde à vue, on reste sobre dans la mise en scène.

EVG, EVJF, des sujets inspirants pour le cinéma

Depuis des années, plusieurs comédies ont pour thématique un enterrement de vie de jeune fille ou de garçon. L’intrigue gravite en général autour d’un week-end organisé par les amis des futurs époux qui part totalement en vrille. On pense toute de suite à la série des Very Bad Trip, une référence du genre. On peut encore citer Very Bad Things, film avec Cameron Diaz dans lequel, là aussi, la virée entre potes à Las Vegas va rapidement mal tourner. En version féminine, il y a Bachelorette, mais aussi Mes Meilleures amies, dans lequel le fiasco ne se limite pas à l’EVJF, mais à l’ensemble des préparatifs du mariage. 

Organiser une gender reveal party 

Cʼest une nouvelle étape dans la grossesse : organiser une fête pour révéler le sexe de son futur enfant. Popularisées aux États-Unis il y a une dizaine d’années, ces gender reveal party s’imposent peu à peu en France comme un incontournable dans le parcours des futurs jeunes parents.

Gender reveal party, baby shower, les fêtes se multiplient autour de l’arrivée d’un enfant.

Le concept ? Rassembler famille et amis, et mettre en scène l’annonce du sexe du bébé au milieu d’une décoration toujours plus fastueuse : arche de ballons, gâteaux XXL, biscuits personnalisés…

Pour l’organiser, il est nécessaire de faire appel à des complices. Le gynécologue ne va ainsi pas dévoiler le sexe aux parents, mais l’indiquer sur un papier glissé dans une enveloppe. Le jour J, on met en place un stratagème pour faire durer le suspense : jeu de morpions géant, fumigènes, canons à confettis, jeux de piste… avec en général le fameux code couleur annonçant l’arrivée imminente d’un garçon ou d’une fille. Le tout étant bien entendu filmé et diffusé sur les réseaux sociaux. Ce sont d’ailleurs ces mêmes réseaux sociaux qui ont popularisé cette nouvelle fête. Les professionnels de l’évènementiel proposent ces prestations, atteignant parfois des budgets astronomiques, équivalents à ceux des mariages. Parce que la tendance est souvent à la surenchère : qui fera la fête la plus originale, la plus spectaculaire ; un couple a même été poursuivi en septembre dernier pour avoir teint l’eau d’une cascade brésilienne en bleu pour annoncer la naissance prochaine de leur fils.

What's Your Reaction?
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0
Top !
0
Wahou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut