Vous lisez actuellement
Le Café de la Paix

Le Café de la Paix

Il existe des lieux particuliers, comme le Café de la Paix, où les gourmands rémois aiment revenir régulièrement à la fois pour la chouette cuisine de brasserie, les fameux plateaux de fruits de mer mais aussi l’accueil toujours souriant et impeccable et la décoration élégante et raffinée.

En effet, la salle lumineuse et confortable incite bien vite à l’envie de vivre un moment de détente en découvrant la carte concoctée par David Nivet. On y retrouve les « classiques » comme le Tartare de bœuf charolais traditionnel ou à l’italienne à 19 euros, la Fricassée de volaille au vinaigre de Reims à 20 euros ou le Burger Café de la Paix, Frites à 21 euros. Vous pouvez bien sûr opter pour les produits de la mer avec le Médaillon de turbot à la citronnelle ou les Moules de Bouchot du Mont-Saint-Michel à la marinière à 16 euros. Trois menus vous tendent les bras, Brasserie à 36 euros, Gourmand à 50 euros et Semainier à 50 euros. 

Sous la houlette de Laurent Journaux, le service est à la fois décontracté et aux petits soins. La carte des vins propose un beau choix en adéquation avec les mets et les propositions de Champagnes sont intéressantes.

J’ajoute que les beaux jours venus, il est possible de profiter d’un charmant patio et que l’établissement dispose d’espaces et de formules adaptés à vos événements professionnels ou personnels. 

Voir aussi

Café de la Paix
Accès par l’Hôtel de la Paix, au 9 rue Buirette – Reims
Tél. : 03 26 47 00 45
Ouvert tous les jours midi et soir
restaurant-cafe-de-la-paix.fr

Fruits de mer

Pour beaucoup de gourmands rémois ou non, le Café de la Paix est le lieu idéal pour déguster un beau plateau de fruits de mer, une ou plusieurs douzaines d’huîtres et autres bulots selon les saisons… En ce moment, vous pouvez encore profiter des crevettes, homards et langoustines jusqu’à la fin du mois de novembre avant l’arrivée prochaine des coquilles Saint-Jacques, qui seront bien en place dans nos assiettes pour la fin de l’année…

En ce moment, vous trouverez à la carte les Crevettes roses de Madagascar à 20 euros les 12, les Langoustines à 27 euros les 6, les Bulots à 13 euros, les Spéciales Gillardeau N°3 à 29 euros les 6, les Fines de Claire N°3 à 15 euros les 6 et le Tourteau entier à 28,50 euros.

Je crois qu’une cure d’iode s’impose en ces temps si moroses…

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut