Vous lisez actuellement
Boutique Nicolas

Boutique Nicolas

Du champagne bien sûr… De l’apéritif au dessert en jouant sur les cépages, les millésimes, les assemblages et les types d’élaboration… Du vin aussi blanc, rouge ou rosé des différents terroirs français et étrangers…

Mais pourquoi pas aller vers du plus brutal. Pour cela, j’ai demandé conseil à Didier Laurent, qui œuvre dans la boutique Nicolas du centre ville depuis quelque temps maintenant. Bien connu des gourmands et gourmets rémois, il excelle dans le conseil approprié à chaque demande. 

Il dispose notamment d’une jolie gamme de rhum arrangé dont l’origine remonte aux marins de la routes des Indes qui mettaient des fruits et des épices dans du rhum blanc tout simplement pour les conserver. Tout est permis et vous pouvez varier les plaisirs à l’apéritif et en soirée selon les fruits et les épices utilisés. Ambiance assurée…

Julien Ruault, son collègue, préfère nous parler des rhums ambrés avec quelques années de vieillissement en fûts ou en soléra qui vont, par exemple, accompagner de belle manière vos bûches praliné, café et vanille. Et ce n’est pas tout puisque l’accord intense entre une jolie tranche de foie gras, du pain d’épices et un rhum ambré de quelques années va à la fois surprendre et ravir vos invités. 

Au moment du fromage, vous pouvez aussi prévoir d’associer un fromage à pâte persillée comme le roquefort ou encore mieux la Fourme d’Ambert avec du pain aux noix et un rhum ambré ample et aromatique. Julien précise aussi que le rhum évolue vite puisqu’il vieillit sous un climat chaud et humide et que, au bout de 4 à 5 ans en fûts ou en soléra, il propose déjà des arômes profonds, chaleureux et gourmands… 

C’est donc le moment d’innover et de donner de la chaleur et de l’exotisme à vos réveillons..

Voir aussi

La Distillerie de Reims

Le gin rémois sur le toit du monde ! C’est la bonne nouvelle de cette fin d’année bien morose… Mickael Blondelle, déjà bien connu pour sa brasserie installée derrière la cathédrale, vient de décrocher la médaille d’or au concours londonien du Gin de l’année, une épreuve internationale de référence !

Il fallait oser créer un gin au cœur du vignoble champenois en jouant la carte du patrimoine, de l’Art-Déco et des épices. En effet, il a imaginé et concocté le gin de ses rêves en s’appuyant notamment sur plus d’une soixantaine d’épices récoltées aux quatre coins du monde, jasmin, yuzu, baies de rose, hibiscus, coquelicot… Le résultat est une véritable explosion en bouche à la fois florale et épicée. Mickael élabore cette boisson magique de A à Z dans son laboratoire meublé de fûts, de cuves en inox et bien sûr d’un alambic. Il embouteille lui-même dans des flacons recouverts d’une étiquette ornée du superbe lustre Art Déco de la bibliothèque Carnegie. Vous pourrez déguster ce gin atypique dans les locaux de la distillerie et l’acquérir au prix de 39 euros la bouteille. 

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut