Vous lisez actuellement
Un Neptune nouvelle vague

Un Neptune nouvelle vague

La piscine Neptune de Vertus a fait peau neuve. Réouverte le 8 janvier, après 175 000 € TTC de travaux, elle offre un nouveau cadre de travail fonctionnel et confortable au personnel et une modernisation technique optimum pour les usagers.

Hippo, un nouveau jeu de pataugeoire pour les petits. © Photos Agglomération d’Épernay.

« On rénove et on donne au public un cadre plus moderne » résume Pierre Marandon, vice-président de l’Agglo Épernay Champagne, en montrant les travaux dont vient de bénéficier la piscine Neptune de Vertus en 3 mois de fermeture. À 24 ans, l’établissement qui a accueilli plus de 11 800 scolaires en 2023, plus de 10 000 entrées public et 8 000 activités à l’année avait besoin d’un rafraîchissement. Dès l’entrée, un nouveau comptoir accueille le public. Un espace coworking convivial et fonctionnel est installé pour les parents accompagnant leurs enfants. Le personnel, soit une 15e de personnes entre l’accueil, les maîtres nageurs, les agents d’entretien, ont enfin un espace bureau ultra-moderne à la place des vestiaires avec vue sur les jardins jouxtant la salle de réunion où pourront être fêtés les anniversaires. L’ancienne infirmerie est transformée en salle pour les repas, l’infirmerie trouvant sa place vers l’entrée, avec accès extérieur. Le NAC, Neptune aqua club, a un nouveau local avec vestiaires refaits à neuf.

Le nouveau comptoir à l’accueil.

Sobriété énergétique

Sautant moins aux yeux, mais tout aussi importants pour les usagers, la pose de déchloraminateurs, composés de lampes UV qui détruisent les chloramines, irritantes pour les voies respiratoires et les yeux, mais aussi d’autres micro-organismes, participent à la désinfection de l’eau. Les joints de dilatation ont été refaits, les carrelages cassés ou usés des bassins et de la goulotte changés. « On est passés aux leds depuis septembre 2023 sur les deux établissements Bulléo et Neptune » souligne le directeur des Espaces aquatiques Yohan Colten. « Cela a permis d’économiser 27 000 € d’électricité et 142 000 € sur le gaz sur les deux sites » se réjouit-il. 

Yohan Colten, directeur de neptune et Bulléo et Pierre Marandon, vice-président de l’Agglo Épernay Champagne.

Année phare, 2019 a cumulé sur les deux espaces 220 000 entrées et généré 900 000 € de recettes, pour un coût de fonctionnement de 3 M € à la charge de la collectivité. Bonne nouvelle, « les tarifs d’entrées et des activités ne changent pas » assure le directeur. Ajoutant, « pour l’instant. »

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut