Vous lisez actuellement
Le Bouillon rémois

Le Bouillon rémois

Le parcours de Thierry Robert est l’exemple même d’une reconversion réussie… En effet, après un carrière d’intermittent du spectacle qui lui a fait parcourir la France avant de terminer en qualité de directeur technique au Manège de Reims, il a suivi une formation dans l’école de Thierry Marx – Cuisine – Mode d’emploi – puis une autre de création d’entreprise. L’idée était d’avoir toutes les cartes en mains dès qu’une opportunité se présenterait… Alors lorsque le magasin d’articles de pêche du bd Charles Arnould a fermé ses portes, il s’est lancé avec l’aide de sa compagne Agnès.

C’était en septembre 2023 et,depuis, il régale ses clients du quartier et d’ailleurs de petits plats simples et gourmands élaborés à partir de produits frais et le plus souvent locaux. Il est seul en cuisine et le service est assuré par Agnès et Julien. Il propose 2 plats, 2 entrées et 2 desserts par semaine. Le jour de mon passage, vous pouviez déguster une Échine de porc, pâtes, sauce citron confit, ail et olives ou des Légumes bio (Biocoop) rôtis au miel, sauce chèvre et sarrazin. Les prix sont doux, 4 euros pour les entrées, 15 euros pour les plats, 6 euros pour les fromages et 5 euros pour les desserts.

La salle est claire et conviviale avec des tables en formica, des chaises en bois et quelques objets chinés. Quant à la carte des vins, elle est courte aussi mais attrayante avec une belle proposition de vins au verre et  enfin une terrasse va bientôt vous accueillir.

Mais Thierry n’a pas oublié son ancienne vie et organise des soirées de lecture théâtrale un samedi par mois avec boissons et différentes assiettes…

Une jolie adresse à découvrir..

Voir aussi

La Panacée

Thierry a délibérément choisi de travailler avec des producteurs locaux dans son quartier avec le Biocoop de l’avenue de Laon pour les légumes et, pour le pain, La Panacée située pas loin rue de Magneux… Il s’agit d’une boulangerie pas comme les autres où tout est élaboré à base de pain, même les viennoiseries.

Julien Guillot utilise plusieurs types de farines toutes bio comme pour la baguette appelée Bisette car réalisée avec de la farine semi-complète, bio, dite farine-bise. Quant au levain essentiel pour lui, il le veille quotidiennement avec amour… Ensuite, c’est au tour de sa compagne Marion Menu de proposer les différents pains aux noms évocateurs, le Pain de Colette, Le Roi du Nord, Le Rouge du Minervois ou en encore le Carnivore… Pour les amateurs de bons pains authentiques…

La Panacée
111, rue de Magneux – Reims
Tél. : 03 26 89 03 80 ou 06 34 66 26 33
Ouverte du lundi au vendredi  de 7 h à 13 h 30 et de 16 h à 19 h 30.

What's Your Reaction?
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0
Top !
0
Wahou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut