Impossible de feuilleter ces 200 numéros, alors replongeons-nous dans 9 d’entre eux, un par an, comme un regard sur ces belles années passées. 

200 numéros et 10 hors-séries en 9 ans. Tous les quinze jours – hors période COVID – vous avez pu vous procurer votre magazine NEWS’MAG dans les commerces, dont un grand nombre de boulangeries, à l’entrée de certains parkings, dans des lieux institutionnels à Châlons-en-Champagne, Épernay, Reims et également les communes environnantes. Grâce aux annonceurs qui communiquent sur leurs actualités, leurs activités, les lecteurs bénéficient d’une lecture totalement gratuite. Entreprises, associations, institutionnels, ils sont nombreux à choisir nos pages pour vous informer.  


Plus de 450 points de dépôt, avec 85 % des exemplaires distribués dans les boulangeries.

Vous le lisez sur place, l’emportez chez vous, le laissez à disposition de vos collègues de bureau. Vous le feuilletez distraitement, consultez certains articles plus attentivement, cherchez si vous, ou une de vos connaissances, apparaissez sur les fameuses pages people. Dans ces pages, on vous parle vacances, plein air, formation, musique, mais aussi sport, mode, immobilier, droit, etc. 

Quelle ligne éditoriale ? 

Chaque média, que ce soient les journaux télévisés, les blogs, la presse écrite ou les sites internet, dispose d’une ligne éditoriale. Cette règle s’applique également aujourd’hui à tous les créateurs de contenu, quel que soit le support. La ligne éditoriale représente l’ensemble des options et décisions rédactionnelles dans le traitement de l’information. Elle permet de définir les règles et les orientations à suivre et constitue un véritable fil conducteur afin d’assurer la cohérence des différents articles publiés et de guider les choix de sujets. On y trouve le ton à privilégier, les thématiques abordées… Pour un magazine, elle permet d’aiguiller les journalistes et rédacteurs participant à sa rédaction et de garantir une certaine harmonie. 

Une lecture 100% plaisir.

Pour NEWS’MAG, l’ambition est d’apporter aux lecteurs une information claire, pertinente, divertissante. Le ton se veut léger, les sujets traités entrent dans la catégorie « lifestyle », c’est-à-dire des thématiques qui intéressent les lecteurs, les tendances actuelles, les préoccupations du moment. Nous parlons uniquement de ce qui va se passer.

Des couvertures qui marquent

La couverture illustre le sujet traité dans le premier dossier. Elle se doit d’être percutante, d’attirer votre œil et surtout de vous donner envie de prendre le magazine. 

Choisir les bons sujets

Des sujets reviennent régulièrement, c’est ce que l’on appelle des « marronniers » en langage journalistique ; d’autres sont ponctuels, en lien avec une actualité, une tendance. Mais comment choisir le bon sujet ? En étant attentif à ce qui se passe autour de nous, en étant curieux et en réfléchissant toujours si une thématique peut intéresser, si nous avons des informations pertinentes à apporter à nos lecteurs. La saisonnalité est aussi importante, on étudie alors la période le plus appropriée pour vous parler de tel ou tel thème. Besoins de cocooning en hiver, de sorties d’été en juin, d’idées cadeaux en décembre, d’un numéro positif qui booste pour le premier de l’année.  On aime offrir à nos lecteurs une expérience de lecture sensée, sur le bon sujet, au moment le plus opportun. 

Des sujets variés en lien avec l’actu et les tendances du moment.

Qu’est-ce qu’une charte graphique ?

La charte graphique d’un magazine orchestre avec minutie chaque détail de mise en page. Elle dicte les choix de typographies, de couleurs, la façon dont chaque page va être construite… Le respect de cette charte assure une identité cohérente et clairement reconnaissable. Elle apporte une harmonie visuelle qui permet de distinguer le magazine parmi mille autres, garantissant ainsi une expérience de lecture fluide et agréable.

Un magazine, plusieurs rubriques

Plusieurs rubriques pour parler de notre territoire.

Dans votre magazine, vous trouvez plusieurs rubriques. Il y a tout d’abord le dossier que nous appelons « En Couverture ». La thématique choisie est illustrée en couverture. Dans ces quelques pages d’ouverture, nous abordons des sujets très divers, allant des festivals de musique aux évolutions de l’habitat, en passant par la mode ou encore l’automobile. L’idée est de partir d’une tendance nationale, pour la décliner au niveau régional, local lorsque cela est possible afin, notamment, de mettre en lumière les talents du territoire. Les sujets s’articulent en plusieurs parties et sont ponctués de témoignages et de focus sur des éléments précis en rapport avec la thématique. Des livres ou des podcasts sont aussi mis en avant pour vous permettre d’approfondir les choses.

Mettre en avant les territoires

Évènements sportifs, culturels, caritatifs, gastronomiques, personnalités, entreprises, associations… il existe de nombreuses occasions de mettre en lumière les villes de Châlons-en-Champagne, d’Épernay, de Reims, ainsi que les communes environnantes. L’objectif de ces pages est de faire connaître des rendez-vous à ne pas rater, d’attirer votre attention sur des parcours professionnels, associatifs, sportifs, de vous faire découvrir des talents, dans tous les domaines.  

Le sport est régulièrement mis à l’honneur dans nos pages.

Sport et gastronomie

Notre territoire brille sur de nombreux sujets. Le sport, par exemple, avec les équipes les plus célèbres comme le Stade de Reims, le Champagne Basket, mais aussi des clubs plus méconnus ou des disciplines plus confidentielles. À chaque numéro, trois questions sont posées à des athlètes, des responsables de clubs… l’occasion de découvrir des parcours, un regard sur une actualité sportive, des clubs ou encore de nouvelles pratiques.

Notre région est également très fière de sa gastronomie. Dans la rubrique « Plaisirs Gourmands », vous partez à la rencontre d’un établissement, d’un chef, d’un restaurateur, et parfois d’un produit, d’un producteur. Une page qui met bien souvent l’eau à la bouche. 

Les grands classiques

Vous retrouvez dans nos pages les grands classiques de la presse : les programmes TV sur 15 jours, l’horoscope, des jeux, mais aussi l’édito de notre directeur de publication ou encore l’ours, reprenant l’ensemble des informations légales concernant votre magazine. 

Le précieux agenda

Dans chaque numéro de NEWS’MAG, vous trouvez la partie agenda appelée « Rien’Manquer ». Vous y lisez une présentation de nombreux évènements se déroulant sur le territoire du Grand Reims, du Grand Châlons et du Grand Épernay. Cela peut être des expositions, mais aussi des concerts, les différentes dates des festivals ou encore des rendez-vous sportifs. Sont inscrits le titre, la date, le lieu de la manifestation, ainsi qu’un petit résumé et les coordonnées pour en savoir davantage. Un visuel est parfois ajouté. Tout est présent pour vous donner envie de sortir, pour que vous trouviez la proposition à laquelle vous aimeriez participer, en un clin d’œil. Pour le hors-série de l’été, cet agenda s’étoffe encore plus pour vous présenter la palette la plus exhaustive possible d’événements se déroulant sur notre territoire. En panne d’inspiration pour vos prochains week-ends ? Rendez-vous vite au cœur de ces pages pour établir votre planning.

L’agenda, pour ne rien rater des évènements.

Des News’ dans tous les domaines

Des informations courtes, précises et pertinentes, dispensées par des experts, voici ce que vous trouvez dans ces différentes rubriques. Tendances – mode, beauté, bien-être – droit, domaine notarial, immobilier, sport… vous y découvrez des astuces, des points d’actualité et un éclairage juste sur des problématiques. La rubrique « NEWS’Connectées » s’adresse à ceux qui ne suivent pas les réseaux sociaux. Elle rassemble les 9 publications les plus likées sur nos réseaux. 

Lire

Dans le hors-série de l’été, quelques pages sont dédiées à la présentation d’ouvrages à dévorer durant vos vacances. Une partie est plus particulièrement consacrée aux auteurs et autrices de notre territoire, une autre propose différents romans, essais, albums de bande-dessinée… Tous les styles sont représentés : thriller, policier, feelgood, historique, etc. Le numéro dédié aux idées cadeaux pour Noël intègre aussi des conseils-lecture, avec une partie destinée à la littérature jeunesse. Dans les pages des dossiers En Couverture, nous insérons également quelques conseils lecture en lien avec la thématique abordée. L’objectif est de vous permettre d’aller plus loin si vous le souhaitez. 

Le hors-série de l’été parait au début du mois de juillet.

Un 1er numéro très green

Le 1er numéro de NEWS’MAG est paru le 2 mai 2015 et le premier dossier « En Couverture » portait sur le jardin. Une thématique de saison que nous aimons depuis décliner au printemps, lorsque l’envie de mettre le nez dehors et les mains dans la terre se fait de plus en plus forte. Que pouvait-on lire dans n°1 ? Le soleil était – déjà en 2015 – très attendu en ce mois de mai. Après un début d’année éprouvant lié à la série d’attaques terroristes qui s’est déroulée entre les 7 et 9 janvier, nous avions tous envie de lumière et de chaleur. Pour cet article, la volonté était de donner des conseils, de transmettre des astuces pour tous les jardiniers, des débutants aux plus chevronnés. Nous parlions déjà de pratiques plus naturelles, du plaisir de faire pousser ses propres légumes, de récolter ses fruits. 

N°1, paru en mai 2015 : Jardin, Passez au vert !

Nous avions également évoqué le bonheur des balades en famille et indiqué quelques itinéraires à découvrir ou à redécouvrir dans la région. Les parcs et jardins de Châlons-en-Champagne, d’Épernay et de Reims étaient aussi mis en avant, ainsi que les différentes animations organisées par les associations ou les collectivités, comme le concert pique-nique des Flâneries musicales ou le défi famille au Parc de Champagne. 

Pour la page dédiée à Châlons-en-Champagne, nous parlions de l’action des Vitrines pour dynamiser le centre-ville et attirer plus de clientèle vers les commerces et boutiques de proximité. 

Des animations à découvrir

Des concerts, des jeux, des animations… le printemps châlonnais s’annonçait rythmé. À Épernay, on s’apprêtait à célébrer la quinzaine du développement durable. Cet évènement avait pour objectif d’apporter des réponses aux interrogations que se posaient les habitants de l’agglomération au quotidien. Durant deux semaines, des activités, des conférences, des rencontres pour sensibiliser de façon ludique aux problématiques environnementales se sont succédé. À Reims, il était question du Cellier et de ses journées portes ouvertes. L’occasion de présenter le programme d’animations de ce lieu culturel incontournable. 

On écoutait « Take me to Church » d’Hozier, on dansait sur « Cheerleader » d’Omi, on fredonnait « Avenir » de Louane.

Cette année-là

Rétrospectivement, l’année 2015, marquée par les attentats de janvier et de novembre ou le début des records de chaleur en été, peut paraître plutôt triste. De belles choses se sont pourtant déroulées cette année-là, avec des découvertes scientifiques comme la détection de traces d’eau sur Mars par la Nasa, le lancement de la première montre connectée d’Apple… 

L’art de célébrer

N°25, paru en mai 2016 : Le temps des cérémonies éclatantes.

Pour le numéro 25, paru en mai 2016, nous mettions en couverture le sujet des cérémonies. Mariages, unions civiles, fiançailles, baptêmes, communions, s’il est de coutume d’aborder cette thématique sous le prisme des bons conseils pour bien organiser son évènement, l’idée était plutôt ici de donner des infos pour être un invité irréprochable. Choix de la tenue, comportement à adopter et faux pas à éviter, tout était indiqué pour réussir sa prestation. Des experts de l’organisation d’événements apportaient également leur témoignage sur leur métier, mais aussi sur les tendances de cette année 2016, comme l’importance de la décoration, du buffet, de la musique, la nécessité de choisir un thème, pour les mariages notamment. Les enterrements de vie de garçon ou de vie de jeune fille étaient déjà très populaires, on commençait à entendre parler de baby shower ou encore de « Divorce Party », avec destruction de la robe de mariée immortalisée par une séance photo. 

Mariages, anniversaires, baptêmes…

Des cérémonies à l’organisation millimétrée.

Au cours de ces neuf années, plusieurs numéros ont été consacrés aux cérémonies. Vous avez ainsi pu voir l’évolution des tendances dans ce domaine, avec des évènements beaucoup plus codifiés, pour lesquels rien n’est laissé au hasard. La professionnalisation des métiers de l’organisation de ces célébrations, mais aussi la multiplication des occasions de se réunir et de faire la fête. Baby shower, fête autour de la révélation du sexe du bébé, divorce party… ces nouvelles célébrations comme les anciennes ont été particulièrement influencées par les réseaux sociaux. Du côté des tendances, l’esprit bohème s’est imposé, tout comme les évènements plus respectueux de l’environnement. 

Cette année-là

Que retenir de 2016 ? La disparition de David Bowie, de Mohamed Ali, les Britanniques qui se prononcent en faveur d’une sortie de l’Union européenne, Donald Trump remportant les élections présidentielles face à Hillary Clinton, le prix Nobel de littérature attribué à Bob Dylan ou encore les jeux Olympiques de Rio.

Et qu’écoutions-nous en 2016 ? Du côté des stars internationales, Adele, avec son titre « Hello », était en tête de tous les classements. Dans nos playlists, on trouvait aussi « Space Oddity » de David Bowie, « Come » de Jain, « This Girl » de Kungs, « Encore un soir » de Céline Dion, « Un homme debout » de Claudio Capéo, « Le Lac » de Julien Doré, « Sapés comme jamais » de Maître Gims & Soprano…

Le plaisir de déguster 

Le numéro choisi pour représenter l’année 2017 est celui paru en mai intitulé « Génération food de luxe ». Au menu : de la restauration rapide, mais de qualité. On parle alors de « junk food de luxe » avec des burgers, des bagels, des pizzas, des hot dogs, des sandwichs et des plats cuisinés, emblématiques du déjeuner simple, bref et pas cher, mais composé de produits frais, faits maison et même parfois élaborés par des chefs. On évoque également le « fast casual », un terme qui désignait une combinaison qui se voulait inédite : un service rapide, des produits de qualité, une décoration moderne et rassurante. 

N°50, paru en mai 2017 : Génération food de luxe.

Dans ce numéro, vous retrouviez les adresses incontournables, les nouveaux établissements, et les grands classiques de ce style de cuisine qu’ils se situent à Châlons-en-Champagne, à Épernay, à Reims ou aux alentours. 

Cette année-là, en 2017

Quel est l’évènement qui vous a le plus marqué en 2017 ? L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République ? L’investiture de Donald Trump ? Ou le décès de Johnny Hallyday ? L’idole de générations de Français s’éteignait le 5 décembre à 74 ans, après une carrière exceptionnelle de près de 60 ans. « Que je t’aime », « Quelque chose de Tennessee », « Allumer le feu » … ses chansons restent des grands classiques. Ses funérailles, le 9 décembre en l’église de la Madeleine à Paris, avaient réuni plusieurs centaines de milliers de personnes. Dans nos playlists cette année-là : « I Feel It Coming » de The Weeknd & Daft Punk, « Despacito » de Luis Fonsi & Daddy Yankee, « Perfect » de Ed Sheeran, « Dommage » de Big Flo & Oli, « Basique » de Orelsan, « Kid » de Eddy de Pretto…

L’amour de la gastronomie

En 9 ans, plusieurs numéros ont été consacrés à la gastronomie. Certains ont mis à l’honneur les produits de notre région, le savoir-faire de nos talents culinaires, avec le partage de quelques bonnes adresses à ne pas rater. Haute gastronomie, bistronomie, brasserie, déjeuner sur le pouce, foodtruck, fastfood… tous les goûts ont été représentés. Nous avons également parlé des tendances, avec les plats venus du monde entier, ceux de notre enfance, l’essor de la consommation bio et locale, le développement des bars à manger ou encore les barbecues qui se réinventent en menu
3 étoiles.

Qu’elle soit locale ou non, la gastronomie tient une grande place dans notre magazine.

Au-delà des saveurs, nous avons voulu mettre en avant les professionnels du secteur. Les chefs des établissements du territoire, les étoilés mais aussi toutes celles et ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour nous concocter de bons petits plats chaque jour. Les traiteurs ont également fait l’objet d’un dossier complet. C’était en décembre 2020 : ce métier, comme tous ceux de la restauration et dans bien d’autres secteurs, souffrait des mesures prises pour contrer la pandémie. Nous avions voulu mettre un coup de projecteur sur leur travail, sur ce qu’ils proposaient notamment pour les fêtes de fin d’année.  La gastronomie, c’était également valoriser un produit, comme le pain ou encore la bière, pour comprendre le processus de fabrication, mais aussi les différents acteurs, de la production à la commercialisation. 

Buuuutttttt

018, l’année de la Coupe du Monde de football en Russie. À la parution de ce numéro spécial, nous sommes à quelques semaines du début de la compétition. 20 ans après la consécration de 1998, tous les supporters étaient prêts à célébrer une nouvelle victoire. Les matchs étaient diffusés dans l’après-midi ou en début de soirée, heure française, permettant à toutes et tous de suivre un maximum de rencontres. 

Pour apporter toutes les infos nécessaires aux amateurs du ballon, nous étions revenus sur les espoirs de Français, la période qualificative, mais aussi sur les plus grandes stars de ce mondial 2018. Quels footballeurs devaient donc marquer cette compétition ? Nos yeux étaient par exemple rivés sur Lionel Messi. Avec son palmarès impressionnant notamment au FC Barcelone, le joueur qui avait jusque-là remporté cinq ballons d’or attendait encore d’emmener l’Argentine au plus haut dans une Coupe du Monde. Cristiano Ronaldo espérait également offrir à son pays le premier titre mondial de son histoire. Neymar, connu de presque tous grâce à son transfert record au Paris Saint-Germain (280 millions d’euros), faisait partie des stars de ce mondial, tout comme l’anglais Harry Kane, alors premier buteur de la Premier League. 

Kylian Mbappé, premier joueur né après la Coupe du Monde de 1998 à être sélectionné en équipe de France, était lui aussi très attendu.

20 ans après…

La compétition de 2018 avait une atmosphère particulière puisqu’elle tombait pile 20 ans après le sacre mondial de 1998. Si l’euphorie de la victoire reste dans toutes les mémoires, le difficile parcours de cette équipe et l’engouement tardif du public ont été oubliés.

NEWS’MAG et le sport

Dans ce numéro consacré à la Coupe du Monde de football, en plus des éléments techniques sur les compétiteurs, nous avions choisi de nous adresser aux supporters et de leur apporter toutes les informations nécessaires pour vivre une belle compétition : où voir les matchs, quelles animations étaient prévues par nos villes, comment organiser une soirée-foot à la maison et même des plans pour permettre aux réfractaires de survivre à cette période.

Derrière tous les supporters.

Le sport tient une place importante dans les pages de NEWS’MAG. Au travers de la rubrique NEWS’SPORT qui met en avant des sportifs, des clubs, des disciplines du territoire ; mais aussi de bien des façons. 

En septembre 2023, c’est la Coupe du Monde de rugby qui était En couverture ; en juin 2018, c’était au tour de la Coupe du Monde Féminine de football ; nous avons également dédié plusieurs numéros à la pratique du golf. 

D’autres numéros mettaient à l’honneur des disciplines différentes : la marche, le cyclisme, la natation, la course à pied… des tendances comme le CrossFit, les incontournables comme la randonnée, les nouveautés comme le padel. Avec toujours la même ambition : présenter des pratiques diverses, permettant de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête et surtout de prendre du plaisir, quels que soient les sports choisis, leur intensité et leur rythme.

Toutes les couleurs de la Foire

C’est un rendez-vous à ne pas manquer chaque année : la Foire de Châlons. Ce numéro 100 paru en août 2019 était dédié à ce grand évènement régional au retentissement national, voire international. L’objectif était de décrire toutes les facettes de cette Foire qui marque la rentrée sur notre territoire. Il était alors question de la partie agricole et de la volonté des organisateurs de rassembler les acteurs du monde agricole, mais aussi déjà d’aborder les transitions nécessaires du secteur, qu’elles soient énergétiques ou écologiques, pour répondre aux grands enjeux du moment. Un espace était consacré aux innovations, afin de les présenter aux professionnels comme au grand public. Conférences, débats, animations, le programme était riche et varié. 

N°100, paru en août 2019 : Spécial Foire de Châlons.

Dans ces pages, les différents espaces de la Foire, la mise en valeur des métiers avec les actions de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Marne, et les temps forts à ne pas rater : l’idée était de vous donner envie de parcourir les allées, avant d’aller applaudir les artistes à Tous en Scène. Mais qui étions-nous venus écouter cette année-là ? Gims, CoverQueen, Zaz, Keen’V, Amir, Kendji Girac, mais aussi Salvatore Adamo, Pascal Obispo, le groupe Kassav, Patrick Bruel et Patrick Sébastien. 

Deux hors-séries par an

Deux hors-séries par an : un dédié aux activités de l’été en Champagne et un spécial Foire de Châlons.

En 2019, paraissait le premier hors-série de l’été. Il est, depuis, édité tous les ans, au tout début du mois de juillet. Il est disponible durant les deux mois de la saison estivale. À l’intérieur, de nombreuses idées de sorties, pour tous les goûts, tous les âges, toutes les envies. Chiller dans les parcs en ville, profiter de la nature, redécouvrir le patrimoine, flâner dans les musées, se baigner dans les plans d’eau et dans les piscines… ce numéro rassemble les grands incontournables de la région, avec tout ce qui tourne autour de l’œnotourisme, mais aussi du patrimoine historique et également les nouveautés à tester. On y retrouve le programme d’animations organisées par les collectivités, les grands rendez-vous festifs de l’été, les festivals, les idées de sorties concoctées par les Offices de Tourisme du territoire. La rubrique agenda s’étoffe, avec une liste exhaustive ou presque des évènements et manifestations prévues en juillet, août et septembre. 

Un hors-série spécial Foire

Un deuxième hors-série est venu s’ajouter : un numéro entièrement dédié à la Foire de Châlons. On y consulte les temps forts, les animations, les concerts, mais aussi une sélection des évènements à retrouver sur la Foire (conférences, rencontres, jeux, démonstrations…) jour par jour. Un numéro qui permet de prendre toute la mesure de ces 11 jours et de repérer les rendez-vous à ne pas rater. 

La solidarité à l’honneur

N° 125, paru en Janvier 2021 : « Un monde de solidarités ».

« Un monde de solidarités » parait en janvier 2021. C’est le premier numéro de cette année qui nous laisse encore stupéfaits de la déflagration de 2020. Personne n’a oublié cette pandémie et ses conséquences. La thématique de ce numéro est venue de cette idée de remettre la solidarité à l’honneur. Le titre du dossier était alors évocateur : « Se serrer les coudes », comme si c’était la seule bonne résolution à prendre pour ce début d’année inédit. Car si 2020 nous a laissé un goût très amer, de nombreuses initiatives solidaires sont nées durant cette pandémie. La 3e édition du baromètre de la fraternité, réalisé en mai 2020, montrait que les Français étaient, à ce moment, plus motivés à l’idée de s’ouvrir à des personnes de milieux différents du leur, et témoignaient d’une envie croissante d’aider. 

Plusieurs actions avaient alors été mises en avant : la lutte contre la précarité menstruelle et la collecte du réseau Protéine au féminin de Reims, les actions des associations œuvrant pour des personnes malades et des aidants, comme le Centre Ressource Reims auprès des personnes souffrant d’un cancer, ou encore celles et ceux qui s’engageaient au-delà de nos frontières comme l’artiste Christine Séjean, partie avec le fruit d’une collecte et des dons en nature à remettre à une association libanaise, pour soutenir les victimes des explosions survenues à Beyrouth en août 2020.

Cette année-là

En 2021, on savoure enfin la réouverture des restaurants, fortement impactés par les différentes mesures sanitaires prises durant la pandémie : confinements, fermetures administratives, ouvertures uniquement des terrasses, jauges limitées en intérieur, couvre-feux… C’est aussi l’année des Jeux olympiques de Tokyo, décalés à cause du Covid-19, pendant lesquels la France a remporté 33 médailles, dont 10 en or.

Tous ensemble

Cette mise en lumière de toutes ces bonnes volontés avait un objectif : faire prendre conscience que chacun peut agir à son niveau et donner l’envie de s’engager, un peu, beaucoup, auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin. 

Le COVID-19 a permis à de nouvelles solidarités de s’exprimer.

D’autres numéros ont mis en avant celles et ceux qui font bouger les choses. Comme dans le n°158 paru en septembre 2022 et qui faisait la part belle aux associations, quel que soit le domaine dans lequel elles évoluaient. Solidarité, sport, culture, entrepreneuriat… l’ambition était là encore de mettre un coup de projecteur sur des initiatives, tout en donnant envie de s’impliquer. Dans le n°106 de novembre 2019, nous avions choisi de dédier le dossier En couverture aux femmes. Toutes les femmes, les engagées, les passionnées, les investies sur notre territoire en particulier. On y parlait déjà de sororité, mais aussi sources d’inspiration, figures de l’entrepreneuriat au féminin, de la création artistique, sportives. 

Dans nos playlists

Ce sont désormais les sites de streaming – Spotify, Deezer… – qui dressent leur palmarès. Et en 2021, c’est le rap français qui a séduit. Jul, Ninho, SCH, Booba ou encore Naps sont tous dans le Top 10 des artistes les plus écoutés sur Spotify en France. « La Kiffance » de Naps, et « Petrouchka » de Sosso Maness et PLK sont en tête du podium. Ils sont suivis par Lil Nas X avec « MONTERO » (Call Me By Your Name) et 13 Organisé avec « Bande organisée ». Au niveau mondial, la tendance est plus à la pop. Plusieurs femmes sont présentes au palmarès, comme Taylor Swift, Dua Lipa et Olivia Rodrigo ; mais c’est le rappeur portoricain Bad Bunny qui conserve sa première place dans le Top des artistes les plus écoutés. BTS, Drake et Justin Bieber y figurent également.

L’envol des épiceries fines

Grande tendance de ces dernières années, les épiceries fines faisaient la une de notre numéro 150 paru en avril 2022. Pourquoi un tel engouement ? La recherche de produits plus sains, plus qualitatifs, plus goûtus revendiquée par beaucoup de consommateurs. L’envie, aussi, de s’adresser à des professionnels qui connaissent leurs produits, qui prennent plaisir à chercher, à dénicher des propositions inédites, à rencontrer les producteurs de toutes les régions de France et même d’ailleurs. Une visite chez un de ces épiciers d’un nouveau genre, c’est partir à la découverte de sensations gustatives audacieuses, c’est voyager, explorer d’autres contrées sans bouger de sa ville. Des pratiques qui s’inscrivent dans un véritable art de vivre pour beaucoup d’entre nous. 

N° 150, paru en avril 2022 :  « L’envol des épiceries fines ».

Une autre tendance ressort de ce dossier : notre envie de ralentir et de prendre le temps. On parle alors de slowfood, dont le manifeste pour le goût et la biodiversité présenté par Carlo Petrini, chroniqueur gastronomique italien, fut adopté en 1989 à l’Opéra-Comique de Paris. À Châlons-en-Champagne, à Épernay, à Reims ou dans nos plus petites communes, les ouvertures d’épiceries fines se multiplient, qu’elles soient spécialisées dans une région, un produit ou qu’elles proposent des références très diversifiées. Dans certaines d’entre elles, il est possible de déguster sur place et de partager un bon moment avec ses proches. 

Vive le plein air

N° 175, paru en mai 2023 : « Plein Air ».

On aime ces dossiers parce qu’ils annoncent l’arrivée des beaux jours et le retour des loisirs en plein air. C’est le temps des premiers barbecues, de la remise en état des extérieurs, des premières fleurs qui éclosent, du jardin qui se réveille. Au fil des articles consacrés à cette thématique, nous avons constaté une réelle évolution de la place de nos espaces extérieurs dans nos vies. Avec une pandémie qui a rebattu les cartes de nos attentes en matière d’habitat, le jardin est devenu multifacettes. Il est un lieu où l’on reçoit nos amis, où l’on s’amuse, où l’on se détend, où l’on travaille même parfois. Véritable prolongement de l’intérieur, le jardin se veut à la fois cocon, refuge, mais doit aussi être capable d’accueillir les grandes tablées rassemblant tous nos proches. 

Cette année-là

Lorsque l’on se penche sur les rétrospectives de ces dernières années, les mauvaises nouvelles s’enchainent. Heureusement, en 2023, nous avons tout de même eu des raisons de nous réjouir. Le télescope européen Euclid a notamment révélé ses premiers clichés de l’univers, certaines espèces animales se portent mieux comme les rhinocéros, les écureuils géants ou les antilopes saïgas, une nouvelle espèce de l’époque des dinosaures a été découverte, la déforestation en Amazonie a baissé… Ça ne compense certainement pas les drames qui se sont joués et qui se jouent toujours, mais ça redonne un petit peu d’espoir. 

Enfin les soirées d’été

Celui-ci est tout frais : paru en juin dernier, ce numéro met à l’honneur nos si belles soirées d’été, qu’elles se déroulent chez nous, chez nos amis ou à la terrasse des restaurants. Et il est vrai qu’il existe une multitude d’établissements où s’attabler pour profiter d’un dîner en étant bien entouré. Parce que les soirées d’été, c’est avant tout une ambiance, un décor. On peut être totalement dépaysé le temps d’un repas ou, au contraire, jouir de l’environnement naturel pour les terrasses installées en pleine nature ou encore celles offrant une vue imprenable sur des édifices les plus remarquables de notre patrimoine. 

N°199, paru en juin 2024 : « Soirées d’été : terrasse ou barbecue ».

À la maison aussi, on soigne la décoration pour donner à sa soirée une tonalité bien particulière. Repas intimiste, grosse soirée disco, ambiance guinguette, kermesse ou carrément pool party avec tout le monde en maillot de bain prenant le frais tranquillement installé sur des bouées : à chacun ses envies. 

Voir aussi

Tous ensemble

Que l’on parle gastronomie, sport, vacances, plein air ou soirées d’été, l’accent est toujours mis sur le vivre ensemble. Recevoir ses proches, déjeuner avec ses collègues, dîner avec son amoureux, trinquer avec ses amis : la convivialité fait partie intégrante de l’art de vivre à la Champenoise. 

Le plaisir de partager un repas ne se limite pas aux saveurs. C’est une invitation à ralentir le temps, à déguster chaque bouchée, et surtout, à renouer des liens. La magie opère dès les premiers instants : les amis et la famille se rassemblent, les discussions s’enchaînent naturellement et chacun apporte sa touche personnelle, que ce soit une recette de famille ou une anecdote croustillante. Les enfants courent autour, les adultes discutent de tout et de rien, et l’on savoure cet instant particulier.

Les meilleurs ingrédients pour une bonne soirée : nos meilleurs amis.

Mais il n’y a pas que les repas qui réunissent. Imaginez une soirée jeux de société, où la compétition amicale et les rires fusent. Ces moments de partage permettent de créer des souvenirs précieux, de renforcer les affinités et de tisser des liens durables.

Dans notre monde actuel, où tout va vite et où les écrans occupent une place prépondérante, ces parenthèses de convivialité sont plus que jamais essentielles. Elles nous rappellent que le bonheur réside souvent dans les choses simples : un repas dégusté, une bonne bouteille partagée, et beaucoup de complicité.

Des menus d’été

Pour les menus d’été, on peut opter pour des plats simples, avec des bons produits de saison, miser sur des recettes à base de poisson ou de crustacés. Le barbecue et les planchas restent les stars de nos étés, avec de multiples facilités de cuisson. Viandes, légumes et même fromage ou dessert : tout est possible. Pour les boissons aussi, on élargit ses horizons : nouveaux cocktails, mocktails, on tente des saveurs inédites et originales pour rafraîchir notre été. 

Des thèmes qui reviennent

Certains sujets reviennent de façon immuable dans notre calendrier de rédaction. Parce qu’ils plaisent aux lecteurs et qu’ils sont en phase avec la saisonnalité. 

Le succès des dossiers sur l’aménagement de la maison.

Les dossiers sur l’Habitat par exemple. Bien souvent, il y en a un à l’automne et un au printemps. S’occuper de son intérieur est devenu plus qu’une habitude, c’est maintenant une nécessité, un besoin pour faire de son chez-soi un endroit accueillant, dans lequel on se sente le mieux possible. Là encore, il y a eu un avant et un après-COVID. Avec les confinements et l’obligation de rester chez soi, les Français ont porté un regard nouveau, et parfois pas très tendre, sur leur logement. Ceux qui avaient le temps en ont profité pour réparer, rénover, changer ce qui devait l’être depuis des mois voire des années. 

Pourquoi le marronnier ?

Ce terme, propre au jargon journalistique, désigne un article ou un reportage qui revient de façon cyclique. Ces sujets sont la plupart du temps ce que l’on appelle des actualités froides. On peut notamment citer la rentrée des classes, le baccalauréat, les soldes, etc. Pourquoi ce terme ? La légende raconte qu’un marronnier planté dans le jardin des Tuileries fleurissait au premier jour du printemps chaque année et que cela faisait systématiquement l’objet d’un article. 

L’Habitat star

Les magasins de bricolage étaient d’ailleurs pris d’assaut durant cette période. Plusieurs d’entre nous se sont également rendu compte que leur habitat ne leur correspondait plus. Pas assez de place, d’espaces pour chacun, pas d’extérieur… Certains ont changé de domicile, quand d’autres ont choisi de réhabiliter leur maison ou leur appartement.

Le télétravail a fait bouger les choses. Avec sa généralisation, il faut maintenant disposer d’un endroit adapté pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions possibles. Les professionnels de l’habitat ont donc imaginé des espaces qui s’intègrent bien dans l’existant. 

Du côté de la décoration d’intérieur, nos envies ont aussi évolué. On suit les tendances, on pioche sur les réseaux sociaux mille et une idées pour embellir notre appartement ou notre maison. Une des tendances les plus marquantes ces dernières années ? La préoccupation de notre impact sur notre environnement. Plus vigilants sur la provenance des objets de décoration, du mobilier, leur durabilité, nous sommes également plus enclins à réparer, à transformer, plutôt qu’à remplacer. L’upcycling, le fait-maison, les tutos de bricolage : tout ceci nous incite à revoir nos habitudes dans une démarche écologique, mais aussi économique. Dans la même logique, les brocantes et la seconde main sont devenues des pratiques tout à fait naturelles. 

Parler d’amour

Aimer et s’aimer : la thématique de février.

Février est un mois qui peut être ressenti comme déprimant par certains. Mettre à l’honneur la Saint-Valentin, et en faire le mois de l’amour permet de mettre un peu de baume au cœur en plein milieu de l’hiver. On parle d’amour, mais aussi de la manière de l’exprimer : quels sont les cadeaux les plus appréciés, où les trouver… ? Chocolats, lingerie et bien sûr bouquets de fleurs, les surprises les plus classiques comme les plus originales étaient présentées. 

On découvrait également dans ces pages des infos pour commémorer cette fête si décriée. Des classiques soirées dans un restaurant romantique, des dîners intimistes à la maison : il existe plus d’une façon de déclarer son amour. Il y a aussi les soirées anti-Saint-Valentin, où l’on se retrouve entre amis, que l’on soit célibataire ou non.

Cette période était de plus l’occasion de célébrer l’amour de soi. Pas besoin de Valentin ou de Valentine dans les parages, l’idée était d’apprendre ou de réapprendre à s’aimer, de trouver des conseils pour prendre soin de soi, de se chouchouter un petit peu (ou beaucoup) chaque jour. Pour soigner son image, retrouver la forme, la confiance en soi et également préserver sa santé mentale.

Dans certains numéros, nous avions aussi abordé la sexualité : comment elle a évolué, les nouvelles tendances, comme l’arrivée des applications de rencontre ou la démocratisation de l’offre de sextoys par exemple. 

Faire plaisir

Pour vous aider à préparer Noël et à faire plaisir à tous vos proches, nous dédions chaque année un dossier aux idées cadeaux. Il est tout d’abord question des plus petits, avec les jouets les plus demandés, les dernières nouveautés, et les incontournables. Jeux créatifs, poupées, figurines, jouets des licences préférés des enfants, jouets connectés… tous les univers sont explorés, en tenant bien entendu compte des tendances du moment. La seconde-main, mais aussi les propositions écologiques, plus inclusives pour faire plaisir à chaque enfant. 

Trouver la bonne idée cadeau pour Noël.

Les ados et les adultes ne sont pas oubliés. De la même façon, nous vous proposons des pistes pour trouver comment remplir votre hotte de Noël. Au-delà des présents matériels, il est possible d’offrir plutôt des expériences à vivre. Saut en parachute, baptême de l’air ou, pour les moins aventureux, une escapade insolite ou romantique, un atelier cuisine, une initiation à la dégustation de vin, un dîner chez un chef étoilé. 

Pour petits et grands

L’idée-cadeau qui réunit petits et grands ? Les jeux de société. Les références se sont multipliées ces dernières années, offrant tout un panel de possibilités. Les grands classiques font toujours recette, mais si on prend le temps de se rendre chez les spécialistes, on découvre tout un monde nouveau, avec des jeux pour toutes les envies, basés sur la coopération plutôt que la compétition, pour jouer à plusieurs, ou même seul. 

Menu de fête

Il n’y a pas que les cadeaux pour les fêtes de fin d’année, il y a également les (très) bonnes tablées. Pour le dernier numéro de chaque année, l’ambition était de vous mettre à l’eau à la bouche, mais aussi de vous offrir quelques inspirations pour vos menus des réveillons de Noël et du Nouvel An. Et qui de mieux pour nous donner des idées que les chefs, étoilés ou non, de notre territoire. Nous avons accueilli dans nos pages des chefs de Châlons-en-Champagne, d’Épernay, de Reims. Ils nous ont confié leurs souvenirs des fêtes de fin d’année, leurs plats emblématiques et ont proposé aux lecteurs des recettes. Simples ou plus complexes à réaliser, elles ont permis, à ceux qui ont osé, d’apporter une touche de sophistication à leurs menus. 

Les Chefs partagent leurs visions des fêtes pour le dernier numéro de l’année.

Arnaud Lallement, Philippe Mille, Jacky Louazé, Frédéric Dupont, Jérôme Feck, Jean-Denis Rieubland, Benjamin Adreux, Julien Raphanel et bien d’autres sont intervenus dans NEWS’MAG pour témoigner de leur vision des fêtes de fin d’année et livrer leurs recettes ou leurs produits fétiches. 

En 2022, ce sont les membres de l’association des Étoilés de la Champagne, présidée par Vincent Dallet, qui ont bien voulu partager leur talent. L’année dernière, la parole était donnée aux chefs prometteurs de notre territoire, à la tête des cuisines de La Grande Georgette, du Millénaire et du Royal Champagne. 

L’art de recevoir

Pour ces repas de fête, le menu se doit d’être à la hauteur. Il en est de même pour le cadre dans lequel nous accueillons nos invités. La décoration de la table prend alors toute son importance. En s’inspirant des tendances du moment ou en restant très classique, il est possible de donner une atmosphère de célébrations avec juste quelques astuces. Une belle vaisselle, des accessoires disposés sur la table, des couleurs et beaucoup de lumières : de quoi plonger nos invités dans l’ambiance des fêtes. 

Des astuces pour proposer une table digne de l’occasion.

Souriez !

NEWS’MAG est aussi connu pour ses fameuses pages people qui parsèment chaque numéro. Anniversaires d’entreprise, ouvertures de boutiques, de restaurants, vernissages, inaugurations, salons et expositions, évènements caritatifs… toutes ces manifestations peuvent se retrouver mis à l’honneur dans notre magazine. Nos photographes déambulent au milieu des invités et immortalisent ainsi la soirée et les sourires des convives. Lorsqu’on est pris dans leur objectif, on se dépêche de finir son petit four ou sa coupe de champagne, on se rapproche des autres personnes, on prend la pose et on offre son plus beau sourire. 

Environ 28 000 personnes ont pris la pose dans près de 700 pages people.

Et nombreux sont ceux qui aiment à se découvrir dans ces pages. On repère également des visages connus, on retrouve des personnes perdues de vue. Ces pages couvertes de petites photos permettent aussi de retranscrire l’ambiance de la manifestation et offrent un souvenir unique aux organisateurs et aux participants. Elles offrent en plus la possibilité de faire vivre ces évènements de loin, à distance et de suivre tout ce qui se passe dans la vie locale. 

Depuis le tout premier numéro, 700 pages people ont été publiées. Cela représente environ 28 000 personnes qui ont posé devant l’objectif de nos photographes : peut-être en faites-vous partie ?