Vous lisez actuellement
Nager dans la nature

Nager dans la nature

La pratique de la nage dans la nature est autorisée mais encadrée. Le Code de la santé publique définit l’eau de baignade comme « toute partie des eaux de surface dans laquelle la commune s’attend à ce qu’un grand nombre de personnes se baignent et dans laquelle l’autorité compétente n’a pas interdit la baignade de façon permanente ».

Les collectivités locales ont la responsabilité des eaux de baignade qui sont divisées en trois catégories : les emplacements aménagés, les emplacements autorisés et les emplacements interdits.

La majorité des eaux sont classées en emplacements libres. Sauf interdiction, la baignade est libre sans restriction dans tout plan d’eau (mer, étang, rivière, lac), aux risques et périls du nageur.

Les eaux aménagées incitant à la baignade, une surveillance est obligatoire, mise en œuvre par arrêté municipal qui précise la zone concernée, la période et les horaires de surveillance.

Pour des motifs de sécurité ou de salubrité publique le maire d’une commune peut limiter ou interdire la baignade. Un arrêté d’interdiction doit exister et des panneaux informant de l’interdiction doivent être installés dans la zone concernée. La violation de l’interdiction est sanctionnée par une amende de 38 euros.

Voir aussi

Concernant nos villes traversées par des canaux, VNF rappelle que la baignade y est strictement interdite pour des raisons de sécurité et de salubrité. Courants, mauvaise visibilité, contamination par des bactéries sont autant de raisons de s’en tenir éloignés.

Carlos De Campos, Avocat à Reims

What's Your Reaction?
Top !
0
Wahou
0
J'aime
0
Hmm
0
C'est fou
0

News'mag © 2020. Réalisé par Hachetag - Agence de communication Reims

Retour en haut